New Marvel Universe

Un nouvel univers marvel s'offre à vous, venez vite nous rejoindre!!! Pour votre plaisir, le forum est actuellement en restructuration. L'action prend toute sa mesure... C'est le moment idéal pour nous rejoindre !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Salle temps pour Manhattan [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Baxter
Miss Univers
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18

Fiche d'Identité
A.k.a: Aucun
Pouvoirs: Voir fiche
Aspiration: Faire prospérer la R&B inc?

MessageSujet: Salle temps pour Manhattan [PV]   Lun 9 Fév - 20:44

Le ciel bleu de ce début d'après-midi faisait miroiter aux New-yorkais une journée tranquille. Beaucoup d'entre eux était néanmoins coincé dans leurs immeubles de verres, contraint de travailler malgré le temps appelant à sortir. Une femme regarda pensivement par sa vitre. elle ne pouvait pas voir grand chose, un autre immeuble lui faisait face. Elle soupira en voyant les silhouettes de personnes dans la même situation qu'elle dans l'autre "prison". Elle aurait presque pue leur faire un petit coucou de la main. Mais cette idée disparue violemment de son esprit quand la façade du building qu'elle regardait explosa!

Elle se releva difficilement, la peur dans tout son être. Comment elle était arrivé sur le sol? Le choc peut être... Elle regarda dehors sans voir ses collègues aussi apeuré qu'elle. La fumée commençait déjà à se dissiper laissant apparaître une déchirure oblique qui déchirait le bâtiment. Oblique, dirigé vers le sol? vers la rue? Elle réfléchi rapidement avec son cerveau embrumé par la terreur. Non, vers central parc!

Le parc était très fréquenté aujourd'hui, le beau temps ayant attiré les citadin. Beaucoup moururent sur le coup quand la météorite se cracha en pleine air de jeu. Les autres pas assez proche de l'impacte pour mourir et trop proche pour s'enfuir furent aveuglé par un immense nuage de fumée qui s'entendit rapidement. Le silence pesant se fit entendre, entrecoupé par quelques cris.

Une flamme s'éleva dans le ciel et se dirigea vers la zone du crache. Le feu qui entourait la jeune femme se dissipa après son atterrissage. Elle portait une combinaison moulante et ses cheveux blonds platines étaient attaché. Elle apposa sa main sur son oreillette et parla.


"Tu t'es trompé dans tes calcules Reed! Il est pas tombé dans l'eau mais dans le parc, allo, allo?!"

Elle attrapa l'oreillette dans sa main et s'aperçut qu'elle était grillé. L'appareille n'avait pas supporté la chaleur. Encore une chose à revoir pour la jeune Fantastic Force...

Reed ne se trompait jamais dans ses calcules. Ashley le savait, une première ou alors l'objet avait dévié de sa course? Un homme sortit précipitamment du nuage en face de Ashley. Il courut vers elle, mais une sorte de tentacule noir en sortit à sa suite, l'attrapa et le ramena dans la poussière. Tout c'était passé avec le bruit d'un claquement de fouet, mais Ashley ne bougea pas..


*Adieu... Attendons que le nuage retombe. Je ne vais sûrement pas y pénétrer pour une poignée d'humain. C'est étrange, qui a bien pue faire ça?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night Thrasher
The New Warrior
avatar

Masculin
Nombre de messages : 28

Fiche d'Identité
A.k.a: David Alleyne
Pouvoirs: Télépathie limité,copiant les connaissances des autres.
Aspiration: Changer le monde.

MessageSujet: Re: Salle temps pour Manhattan [PV]   Mer 11 Fév - 22:23

L'été était beau. L'été était chaud. Le ciel était haut. Et tout était presque parfait. Gwen et David Alleyne se promenait tranquillement dans la ville, il riait, souriait et c'était juste superbe. David et Gwendolyne se faisait un ciné toute les deux semaines, chaque samedi, ensemble ils choisissaient un film et le regardaient ensemble, puis aller à leurs cafés prefférés pour discuter autour de quelques verres en riant. David n'osait jamais prendre la main de Gwen durant les projections, et jamais il ne voyait que Gwen en avait envie et hésitait aussi. David Alleyne était un idiot. Les deux adolescents étaient les meilleurs amis du monde et ne demandaient qu'à être plus. Mais dieu seul sait pourquoi,les deux l'ignoraient et ce foutu David Alleyne mettait plutot toute son energie à courir après cette pom-pom girl de Parker. Ces sorties régulières entre les deux jeunes gens étaient certes communs,mais jamais ennuyeux ou répétitifs et à chaque fois, les deux partaient avec un sourire, qui se détachaient à la pensée qu'il faudrait attendre 15 jours avant la prochaine fois.

Les deux jeunes gens avaient déjà fini leurs journées. Ils avaient regardés la séance de 10 h et venaient de déjeuner ensemble. L'après midi leurs souriaient en tendant les bras. Les deux adolescent étaient tout les deux dans le métro, près à aller traverser la ville pour prendre le ferry pour Coney Island. Quand soudain, un choc incroyable fit vibrer la station etnière. David attrapa Gwendolyne et sans réfléchir, la prit dans ses bras avant de la porter à l'extérieur craignant que le tunnel ne s'effondre. Il la laissa sur le trottoir, lui dit de trouver un lieu sûr, elle lui dit de venir avec lui. Il lui dit qu'il devait partir, rentrer chez lui, car il devait voir si sa famille allait bien. Etait ce une attaque terroriste demanda Gwen?David regarda le ciel et lui dit que non. Une pluie de météores fendaient le ciel. David dit qu'elle devrait peut être retourner dans le tunel, elles seraient peut être plus à l'abri...non...Elle devait rejoindre son père au comissariat. Elle l'embrassa....David fut surpris. Puis il partit avec un air determiné, en courant. David Alleyne est moi. Night Thrasher. Mais sans le masque et le costume, il n'était qu'un binoclard. Il coura chez lui, aussi vite qu'il le pouvait, les gens courraient et se bousculer dans tout les sens. David se dit que la cohut lui permettait de faire des acrobaties sans masque et en public. Il avancerait plus vite, alors il se mit à sauter d'un lampadaire à l'autre. Des météorites tombaient partout, David aida certaines personnes sur le chemin à se relever ou à éviter de se faire écrabouiller ou trancher par des éclats. Plus il progressait dans la ville, plus le temps passait. 20 minutes déjà, et en 20 minutes, il vit des formes noirs ou rouges, circuler partout, rampant comme des serpents sur le sol de la ville. Il regagna son appartement et enfila son costume, avant de sortir par la fenêtre.

Je m'élançais beau et sublime avec mon attirail hors de prix, que j'ai pu bricoler grace à mon simple génie et aux matériaux que j'ai pu voler à l'entreprise de mon père. En survolant la ville, je vis plusieurs personnes...mutés. Tels Carnage.... Ces choses noirs sont donc des symbiotes.... Je consultais mon PDA. La première météorite avait atteri à Central Park, je décidais de commencer par là.

Une fois arrivé à Central Park, je me retrouvis rapidement au millieu d'une centaine de clones de Venom. Les marteler comme un fou ne servait à rien. La fumée ne les ralentissait pas. Les lames non plus. J'ai essayé un disrupteur sonique...Et etrangement, ces créatures n'aimait pas...Bien... la journée va être longue. Autant se mettre en mouvement tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mockingbird
Geek and Freak
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44

Fiche d'Identité
A.k.a: Jubilation Lee
Pouvoirs: Feux d'artifice !
Aspiration: Hacker...

MessageSujet: Re: Salle temps pour Manhattan [PV]   Mer 18 Fév - 18:35

Pour une fois que je n'étais pas sur un de mes ordi, il faut que le ciel me tombe sur la tête ! Il aurait mieux valu que je reste devant mes écrans, au moins j'aurais pu capter que quelque chose nous arrivait droit dessus. Non, non... Juste avant que tout New-York se mette à trembler, je me trouvais en salle d'entraînement. Je m'exerçais à la barre. Enfin... « exercer »... C'est une manière de dire hein ! J'suis pas une voltigeuse moi. J'essaye de ressembler à autre chose qu'une geek qui passe son temps enfermée dans un bureau luxueux. Ce que je suis la plupart du temps... Bref ! J'étais donc en équilibre précaire sur une barre de gym à me dire que mes muscles ne valaient guère mieux que la ficelle d'un pantin quand l'immeuble de Richards a été sévèrement secoué. C'est à ce moment-là, une fois que je me suis retrouvée étalée sur les matelas, que j'ai entendu mon bipeur hurler à la mort. S'écouter de la musique à fond aide pas trop à se rendre compte de ce qu'il se passe autour de soi... J'ai donc viré mes écouteurs, chopé mon bipeur qui n'avait l'air de jamais vouloir s'essouffler, et sans un regard vers les fenêtres je me suis dirigée dans mon bureau.

Connexion directe aux infos locales. Ce qui j'y ai vu m'a donné le frisson. Je passes alors sur les dernières indications de Red. Ah ouais... Mais elle était pas censée décalquer Central Park ta météorite, patron. J'ai comme un doute sur le fait que cette pluie de cailloux ne soit propre qu'à la « grosse pomme ». Pas le temps de faire le tour du réseau internationnal ! J'envoie un compte-rendu rapide au boss. Ashley doit être dans le coin mais rien à faire : la seule réponse que je reçois n'est qu'une suite de grésillements indistincts. Se serait-elle fait avaler par une de ces bestioles ? ... Pourquoi c'est cette idée-là qui me vient en premier ?

Je ne suis pas vraiment une combattante mais si je n'arrive pas à joindre Ashley il va falloir que je descende moi-même voir ce qui se passe. Passons sur le sentiment d'allégresse que me procure cette conclusion, je me rends dans ma chambre pour récupérer le matos nécessaire. Costume d'abord. C'est fou les merveilles de la nano-technologie ! Outre mes gants et mon manteau, ma tenue n'est qu'un seul et même vêtement qui s'adapte au corps de son porteur. Étudié en fonction de mes pouvoirs en plus ! Pas de court-circuit intempestif, une résistance au plasma et en plus ça régule mes flux d'énergie. Un génie ce Red ! Après cet interlude publicitaire, alors que je m'apprête à quitter le navire, toute occupée à revêtir en vitesse mes derniers attraits, les bruits venant de l'extérieur s'intensifient. En général, ce n'est pas très bon signe. Et moi qui plonge droit dedans... Je rabats les lunettes jaunes sur mon nez tout en décomptant les étages. Le fait que le bâtiment dispose de son propre approvisionnement en énergie doit être assez utile à cet instant précis. Une chute aussi violente et cette attaque brutale a dû méchamment bousculer les réseaux électriques.

Arrivée dans la rue, après avoir verrouillé les issues de la Tour, je files en direction de Central Park. Le point exact que tout le monde semble fuir...


- Waaah ! C'est quoi ça ?!

Une créature à l'air aussi dégoulinant que patibulaire, plusieurs créatures plus précisément, zigzaguent en tout sens, chopant un passant par-ci, un autre par-là. Sympa la p'tite sauterie. J'aurais mieux fait de rester à la maison. Tant que je suis là, hein, j'peux tester un truc. Je mire l'une de ces sales bêtes et je lui lance une capsule cryogénisante qui la gèle sur place aussitôt. Voilà pourquoi ils attaquent en été : ils aiment pas trop la glace. La cavalcade des fuyards et des agresseurs met vite fin à la fierté de ma découverte. Il faudrait des milliers de capsules de ce genre pour ne serait-ce que ralentir l'avancée de ces trucs. Je laisse néanmoins un autre message à Richards, ça pourrait lui donner des idées, et je fonce dans le tas, mes pétillants globules en tête.


Dernière édition par Mockingbird le Dim 22 Fév - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clark Milton
H is for Hyperion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 283

Fiche d'Identité
A.k.a: Clark Milton
Pouvoirs: Supervitesse, superforce, indestructiblité(super sens, vision atomique et vol latents)
Aspiration: super héros

MessageSujet: Re: Salle temps pour Manhattan [PV]   Jeu 19 Fév - 15:21

La terre était bombardée de météorites ! un vraie pluie... et ces petites choses noires toute gluantes , de la vraie saloperie ! Sa s'insinue a travers la peau , ... enfin pas a travers toutes les peaux ...


______________________________________________

Il y a quelques années dans un autre repère espace temps. Un jeune homme sur une planète humaine ressemblant beaucoup a la terre... quelle introduction ... !


"Il est naze ce film wisdom ! Putain y a rien a la télé !"

Cette fois-ci c'est un vrai jeune homme qui se lève , mal rasé et tout. Il est dans une pièce sans fenêtre style bunker , les seuls objets dans la pièce étant une télévision et un sofa qui a bien vécu. Il sors s'engouffre dans un sombre couloir et passe la porte en face de lui. Cette pièce, c'est un laboratoire, avec beaucoup de machines trop complexe pour être détaillées. Au fond de la piéce on peut voir deux hommes devant des ordinateurs, et une machine en forme d'anneau géant.

"J'en ai marre de cet univers pourri ! je veux rentrer chez moi, vous m'avez fait venir dans cette baraque pour me dire un truc important et après c'était , vas regarder la télé, on as pas terminé ! Et toi, Stark , tu fais quoi ?"

Pete wisdom, ex agent du shield, ayant perdu un bras pendant la bataille s'apprête a répondre quelque chose de bien cynique, lorsque tony stark, jeune ingénieur, binoclard, l'air peu confiant prends la parole.

"A vrai dire je fabrique un générateur d'un mélange lepton chronoton, des particules qui permettraient de te renvoyer chez toi. Les particules seraient étendues en un voile dans cet anneau, et tu n'aurais qu'a le traverser pour rentrer."

" Impec ! Ca marche quand ?"

"Dans quelque minutes , le temps pour moi de boucler le programme..."

"Clark tu vois pas que tu nous emmerdes ?"

"Tu veux que ton bras droit rejoigne le gauche ?"

"Connard "

"Yipeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !"


Clark et pete se retournèrent et dirent d'une même voix :

"qu'est-ce qu'il as l'autre débile ?!?"

"Hum pardon, je viens de finir le programme ... par contre il reste encore quelques incertitudes ... je ne sais pas ou tu vas atterrir et quand tu vas atterrir , je sais seulement que ce seras ente 1977 et 2037... et que ce seras dans le systéme solaire ..."

"Forcément ... pourquoi ces dates, et pourquoi le systéme solaire?"

"Parce que la machine est suffisamment puissante pour te renvoyer dans ta dimension mais pas assez pour gérer un déplacement spatio-temporel de grande ampleur... "

"Allez let's go ! je vais enfin pouvoir me tirer d'ici !"


Pete wisdom fait alors une mimique comique imitant la tristesse. Anthony branche quelques câble nerveusement, en sueur, , puis entre un code sur son ordinateur, la machine se charge :

"A dieu mon ami !"

"Ouais , c'est ça ..."

"tu sais a quoi ça me fait penser ?"

"Ouais à ta petite amie la dernière fois que je lui ai rendu visite, pete ..."


Un voile mauve un petit peu façon stargate parait au milieu de l'anneau ... Clark se retourne une dernière fois et entre dans vortex tandis que pete lui envoi une dernière lame solaire dans les fesses ...

______________________________________________

Le ciel au dessus de centrale parc semble ... Instable , une déchirure mauve en très haute altitude se créé... Et elle crache un plasma mauve qui fonce aussi vite qu'un météore sur le parc, se mêlant ainsi au flot des météorites pleines de symbiotes ... La déchirure se refermes tandis que le "plasma" se heurte au sol aussi violemment qu'une météorite avec une étrange radiation Leptonique mauve

[HJ : dans stargate, les leptons sont émit lors d'un changement de simension ou d'univers...]

_________________
De retour d'un monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Baxter
Miss Univers
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18

Fiche d'Identité
A.k.a: Aucun
Pouvoirs: Voir fiche
Aspiration: Faire prospérer la R&B inc?

MessageSujet: Re: Salle temps pour Manhattan [PV]   Dim 22 Fév - 21:15

Vraiment une salle journée. Ces trucs se rependaient trop vite pour être endigué, en supposant qu'ils pouvaient l'être. Ils étaient indéchirable, au moins j'aurais essayé. Le problème c'est que mon cobaye voulait faire plus ample connaissance avec moi. On peut dire qu'ils y en a qui sont collant...

J'entendais les cris au loin, mais je ne voyais plus d'humain dans le périmètre. La fumé c'était dissipé révélant un rocher d'où sortait indéfiniment cette calamité. D'autres s'étaient joint au première envahisseur. Je n'arrivais pas à les déloger malgré ma force colossale. Me déformer ne semblait pas les freiner. Je ressemblais maintenant à un vieux tas de guimauve secoué de spasme. Heureusement que personne ne voyait ça... Gluant boy gagnait de plus en plus de terrain, essayant de pénétrer ma bouche et mes narines. La situation était vraiment critique. Il progressait toujours, vers mes...


*Non pas les cheveux!!!!*


Je ressortais de ma séance hebdomadaire avec le plus grand styliste New-yorkais. Interdiction de toucher!!! La coiffure était la seule chose de se distinguait dans les costumes qu'avait confectionné Reed. La mode et lui... Bref!!! pas touche, il fallait recourir aux grands moyens! Le feu! Mon corps s'enflamma sur un simple ordre mental dans l'espoir que l'effet serait suffisant. Autant mes autres actions avaient été inutile, autant celle là était radicale. Je pouvait reprendre une constance et lisser mon costume froisser. Ma coiffure était intacte à mon grand soulagement, mais était-ce vraiment un danger? L'influence humaine avait sûrement trop d'emprise sur moi. Je devais me contenter d'agir en soldat Skrull. Donc, demain j'arrête... ou peut être la semaine prochaine...?

Il était temps de se débarrasser de foyer de l'infection. Une petite super nova devrait faire l'affaire. Cela tuerais sans doute les êtres vivants dans le périmètre, mais peu importe les dommages collatéraux minime. Je me plaçais au-dessus du météore. Des bruits m'interrompirent.

*Des pétard? Non, Mockingbird...*

Elle était à gauche, je ne pouvais pas laisser mourir la nouvelle protégé de Reed. La distance était suffisante pour que je la récupère. En y repensant tuer un autre super héros ferait plus de vague que la mort de quelque dizaine d'humain. J'observais les alentours et trouva un autre zigoto en pleine action. Il se brouillait bien appartement, mais je n'avais pas le temps de le laisser faire. Chacune de mes mains se braquèrent sur un des protagoniste et je les englobais dans un champ de force qui vinrent se placer auprès de moi avec une rapidité efficace.

"Fermez les yeux."


J'avais parlé calmement d'un ton sans réplique. Je commençais à augmenté ma chaleur quand un autre météore mauve s'écrasa non loin. Dommage pour les nouveaux Gluants boy. Cette fois si, rien ne m'empêcha d'augmenter ma chaleur créant de plus en plus de lumière. Puis arriva le moment ou l'oxygène s'enflamma autour de moi, une réaction en chaîne qui vaporisa toute la zone ne laissant que des cendres et un cratère magmatique à la place de rocher. Ça aurai être plus dangereux si je n'avais pas maîtriser l'action. Mes flammes étaient juste suffisante pour me permettre de voler au coté des trois sphères. Les deux super héros et un échantillon belliqueux sauvé pour être transmit à Reed. Je modifiais les deux champ de force pour les transformer en plateau. En espérant qu'ils ne feraient pas les fous dessus.

Les saletés étaient en train de pénétrer en ville. Pas question cette fois d'utiliser une autre super nova. Quoi que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mockingbird
Geek and Freak
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44

Fiche d'Identité
A.k.a: Jubilation Lee
Pouvoirs: Feux d'artifice !
Aspiration: Hacker...

MessageSujet: Re: Salle temps pour Manhattan [PV]   Dim 1 Mar - 19:22

Pas facile à dézinguer ces bestiaux-là ! Tu peux cogner aussi fort que tu veux dessus, rien à faire ! Ça se liquéfie, ça gicle un peu partout et ça revient de plus belle avec d'autres copains en prime. A croire que cette invasion ne s'arrêtera jamais. C'est à désespérer... J'ai même sorti mes bâtons de combat, c'est dire ! D'habitude, j'évite de les utiliser vu que je n'en ai pas une maîtrise totale mais il y a des occasions qui vous font découvrir de nouveaux talents. Là par exemple, je ne me serais pas crue capable de décocher des coups pareils ! Précis en plus ! L'instinct de survie peut-être. Ou mon entraînement qui porte enfin ses fruits. A moins que ce ne soit de la chance. Franchement, je pencherai plutôt pour la troisième option. Quoiqu'il en soit, je profite allègrement de cette aisance soudaine. Avec mes feux d'artifices, ça fait un joyeux mixe. Quand je cogne dans un des symbiotes, j'active en même temps mes globules. L'impact en est plus que décuplé. Ça fait plaisir !

C'est d'ailleurs la seule chose qui me fasse plaisir en ce moment. Parce que si j'arrive à éclater, disons plutôt à éparpiller, ces trucs gluants, ils n'ont pas l'air de faiblir. Pire ! Maintenant qu'ils ont remarqué qu'une petite créature tente de leur résister, certains se massent en nombre autour de moi. Du coup, je ne dispose plus d'échappatoire. Je ne peux que taper. Je ne suis pas une froussarde mais je dois avouer que c'est quand même vachement flippant. Mes pouvoirs se renforcent, formant une barrière de globules empêchant les aliens de m'approcher. Mais combien de temps est-ce que je tiendrais à ce rythme ? Pourquoi est-ce que j'ai quitté la tour de la FF déjà ? Mon attention entièrement tournée vers l'affrontement qui m'oppose aux machins collants m'empêche de remarquer immédiatement Ashley qui de toute évidence se débrouille bien mieux que moi. Faut dire que mademoiselle dispose d'un éventail de capacités plus que surprenante. Un véritable sujet d'étude pour Red. J'me moque là... Que c'est vilain...

Contre toute attente, et heureusement qu'Ashley n'est pas télépathe, c'est elle qui me tire des griffes de nos ennemis. Un champ de force m'encercle et m'entraîne aussitôt vers elle. Je ne peux pas nier la reconnaissance que je ressens à cet instant précis. S'il faut se battre, autant que ce soit aux côtés de la miss ! Son expérience et ses pouvoirs sont des plus précieux. En scrutant le ciel, j'aperçois un météore d'où émane des fumeroles mauves. Celui-ci a l'air différent des autres. Un « vaisseau » spécial ? Je n'ai guère le temps d'échafauder des théories, Ashley me somme de fermer les yeux. Depuis quand j'ai droit au vouvoiement ? Je m'exécute sans me faire prier. D'habitude, mes yeux résistent bien aux lueurs excessives, ceci sans doute dû à la nature de mes pouvoirs, mais je ne vais pas tenter le diable avec Baxter. J'ai sans doute eu raison car, même les paupières closes, et avec un bras devant mon visage, je parvins à entrevoir une masse lumineuse. Quand je réouvris les yeux, un paysage calciné s'offrit à mon regard. N'était-ce pas un tantinet exagéré ? Partagée entre l'effroi du résultat et l'espoir de voir les aliens fondus, je tourne un regard vers Ashley. Tiens, il y a un autre type protégé par la grande blonde. D'où le vouvoiement de tout à l'heure.


- Pire que Karcher ton truc. J'peux t'appeler « Ash »* ?

J'aime bien les sarcasmes. La miss a remplacé les sphères par des planches. Faut pas perdre l'équilibre. Je range mes bâtons à ma ceinture et je profite de cette accalmie pour observer les alentours. La situation ne se porte pas beaucoup mieux. Les envahisseurs se sont largement dispersés pour attaquer la ville.

- Et maintenant ?

*« ash » = cendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night Thrasher
The New Warrior
avatar

Masculin
Nombre de messages : 28

Fiche d'Identité
A.k.a: David Alleyne
Pouvoirs: Télépathie limité,copiant les connaissances des autres.
Aspiration: Changer le monde.

MessageSujet: Re: Salle temps pour Manhattan [PV]   Mer 4 Mar - 21:23

[HJ: Sympa,ton post Clark XD. ^^ Intriguant tout ça.]

Sers à rien. Centaines de météorites tombent dans tout côté. Gros détruit les immeubles, s'écrasent dans l'océan ou le fleuve, énorme vagues et début d'innondation. C'était prévisible. Tout avait commencé il y a quelques minutes. David Alleyne était avec Gwen Stacy, je suis parti. Enfilé le costume. La police disait que le premier météore avait atteri à Central Park, j'ai donc décidé d'aller là Bas. C'est le coeur de la ville après tout. Je suis venu aussi vite que j'ai pu, le ciel vire au noir, l'air devient chaud et poussiéreux. On y voit rien. Passé en mode infra rouge. Les météorites ne sont pas le plus gros problème. Ce ne sont que des véhicules pour des êtres plus petits, des symbiotes. Comme sur Venom ou Carnage. Selon la taille de l'asteroide, ils en sort un ou quelques dizaines. Masses noirs, rouges, vertes ou autres. Un arc en ciel macabre, qui se jette sur les passants, pauvres badauds dans leurs promenades du week end. Les symbiotes entrent par les pores de la peau, la bouche ou encore les yeux. Ils s'infiltrent dans le corps des new-yorkais criant inutilement, s'infiltrent dans leurs systèmes sanguins et se transforment en horribles créatures. Grandes, souriantes, sauvages, langues, griffes et dents démesurés. Et bondissent dans tout les sens. A peine arrivé, qu'il est déjà trop tard. Ce doit être pareil dans toute la ville, voir dans le pays. Ou le monde. Mon PDA intégré est coupé. Pas de lignes. Pas d'infos. M'inquiète pour Gwen. Si elle est en danger, le temps que j'arrive il sera trop tard.Dois rester ici. Pas le choix. C'est le coeur de la ville, central park, si on en enraye à partir d'ici on pourra ensuite nettoyer le reste de la ville. Ils tombent de moins en moins de météorites. Etrange.

Une centaine de symbiotes courent dans tout central park. Enfants, adultes, animaux devenues de sinistres créatures. Sont partout. Encore plusieurs centaines de rampants à la recherche d'un hôte. Je n'ai pas de pouvoirs offensifs. Je suis un brin télépathe. Je cogne bien, ait un équipement, agile et fort. Mais ne crains pas les coups de poings. Vider tout mes grenades? A quoi ça servirait? Pour en tuer une dizaine? Garde mes grenades pour plus tard. Au cas où. Peut être quelque chose d'utile. Sors un cylindre de 40 cm de long et appui sur le bouton central. Deux faisceaux lasers solides sortent des deux extérmités. Oui, ressemblent à Dark Maul. C'est un commentaire inutile. C'est ma seule arme capable de repousser ces saletés assez longtemps.

Tandis que je me demande ce que je fous là et en cherchant une stratégie, plusieurs symbiotes s'élancent sur moi. Je les bats avec mon baton. Problème. Ne meurs pas au premier coup, se régénère. Lance une grenade répandant du gaz. Cours et sors un paquet d'allumettes. Savais que ce serait utile un jour en craque une. la lance. Le gaz s'embrase. les créatures hurlent en courant dans tout les sens. Leurs hôtes tombent à terre, bruler à divers degrés. Mais d'autres symbiotes liquides s'infiltrent déjà en eux.

Merde.

Un autre météore s'écrase à une dizaine de mètres, suis projetté à 20 mètres. Poignet gauche cassé. Trois symbiotes liquides se jettent sur moi. J'appuie sur une touche de ma ceinture et mon costume s'electrifie en grillant trois autres. Action inutile, ça ne me donne qu'un sursis. Où est mon baton "laser"? Je l'ai lâché lorsque j'ai été projetté... Merde. Trop de poussière. Me relève lourdement. Et regarde autour de moi. Etrange. Les arbres semblent se battre contre les symbiotes.... Pas banal. [Référence à Druid]. Comme si la Terre se battait aussi. Pas cherché à comprendre. D'autres symbiotes. Je sors mes deux matraques et repousse tant bien que mal les symbiotes, je ne les neutralise pas. Ne les blesse pas. Je les projette juste aussi loin que possible de moi. Mais ils reviennent à la charge. 8 minutes comme ça, à me battre vainement. Aucune solution de repli. Je suis foutu. Je n'aurais pas du venir, c'était idiot. J'aurais dû rester avec Gwen. Au moins la ramener chez elle. J'aurais pu la protéger elle, au moins. Ici, je suis à découvert. Les symbiotes me frappent. Le costume encaissent. Mais dés qu'ils feront une brèche dans mon costume, les symbiotes en quête d'hôtes pourront me prendre pour cible. Suis dans une belle merde. Mais vais trouver une solution. Je m'en sors toujours. Il y a une solution. Il y en a toujours une. Je lève la tête et perçois deux sources de chaleurs au dessus de moi à travers le nuage de poussière. Mes lunnettes les identifient comme deux nanas des quatres F. Mockingbird et l'autre bimbo blonde de Baxter. Enfin,elle se rendent utiles. JE commençais à penser que j'étais tout seul.

La pluie de météore s'est arrêté. Les créatures sont partout. Que foutent les deux fantastiques,là? Merde. Les symbiotes me collent. Pas d'autre choix. J'utilise deux grenades incendiaires,tant pis pour les hôtes. Ca titille les autres symbiotes. Je ne vais pas tenir longtemps. Soudain, je décollais à une vitesse folle avant d'atterir dans un champ de force au côté des deux héroines. Suis surpris. Légère nausée, un peu le tournis. Range mes matraques. Elles se sont faits attendre. Je dis:

-Hmmm... Auriez pu prévenir. J'apprécie le geste. Je suis Night Thrasher. Quel est le plan?
"Fermez les yeux."
-...



Je m'exécute. Etrange rencontre. Dans une situation d'urgence. Je ne me sens pas à ma place, pauvres fillettes dans leurs tours d'argent. "Héroines". Pas justicières. Idiotes. Mais j'imagine que l'union fait la force. Je rouvre les yeux. Central Park a disparu. Ainsi que tout les innocents restants ou transformés en monstres. La gamine dit:


- Pire que Karcher ton truc. J'peux t'appeler « Ash »* ? Et maintenant ?


Je m'enerve. Ai tué quelques symbiotes avec hôtes. Oui. Mais légitime défense. Elle, elle a incénéré tout le monde. Salope. Trainée. Catin. Me tourne vers Mockingbird puis vers Baxter.


-Tu trouves ça drôle? Tu n'es pas dans un jeu vidéo. Blondasse, attitude excessive. Il y avait encore plusieurs innocents, ici. Des centaines. Surement emrpisonnés dans ces symbiotes. Tous morts,maintenant. Tu aurais pu créer un grand champ de force et quadriller la zone avant de vider l'atmosphère d'oxygène. Les symbiotes seraient tous tombés à terre asphyxiés. Ou alors, vider la zone de chaleur pour le's geler à terme. Sais que c'est possible. Vous n'avez pas une de vos gadgets à quelques millions de dollars pour ça? Je ne souhaite pas me disputer. Je souligne juste, qu'il y avait de meilleurs solutions. Je ne l'oublierais pas et j'espère que toi non plus. On continue, ils doivent avoir conquis toute la ville à l'heure qu'il est.


Je me demande si elles ne vont pas larguer sur un toit pour me démmerder. M'en moque. Ne leurs ai pas vraiment utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clark Milton
H is for Hyperion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 283

Fiche d'Identité
A.k.a: Clark Milton
Pouvoirs: Supervitesse, superforce, indestructiblité(super sens, vision atomique et vol latents)
Aspiration: super héros

MessageSujet: Re: Salle temps pour Manhattan [PV]   Jeu 5 Mar - 0:40

L'énergie leptonique ne dissipe , il est pleinement réintégré ... Bizarre ça l'entre deux dimensions... Non, entre deux univers ! Clark se redresses alors qu'une choses se jettes dans son dos. Une espèce de petit caca cosmique tente d'entrer en lui. Il se place au niveau de son nez et sa bouche . Clark l'arrache d'une main ... le truc se défends dans sa main puis ... L'embrasement générale , la supernova , Par réflexe de mimétisme Clark se repli sur lui même tandis que le truc noir s'enflamme , crève et finit évaporé. L'oxygène est brulée entièrement dans un rayon relativement faible !

*putain c'est quoi cette merde ? *

Tout brule , absolument tout... sauf clark et ses vétements ... molécules instables ... insensible a la chaleur , au froid , ... Il sors de son cratère , tout fumant, il regarde son épaule et enlève un reste de je-ne-sais-quoi encore en train de se consumer... Il prends une grande inspiration. Il regarde , ya des gens suspendus dans l'air grâce a un champ de force. L'air blasé passant sa main dans sa barbe naissante , ils pousse un profond soupir avant de léviter doucement jusqu'à atteindre leur hauteur. Ils les regardes l'air sévère :

"Qui se la joue destruction massive ?"

Le jeune homme regardait les deux jeunes femmes et d'après le ton de sa voix juste avant , cela devait provenir de l'une d'elle.

"Écoutez moi bien , je viens de frire un gugus cosmique avec une coupe de Scrabble renversée sur la tête et perdre un an de ma vie dans un univers en ruine alors je suis pas revenu pour qu'on tente de me cramer a la super nova ! "

Il gardait son calme mais , il y avait une sorte d'épuisement, quelque chose l'avait épuisé, làbas. Il était irrité, , bref pas trés commode...

_________________
De retour d'un monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Baxter
Miss Univers
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18

Fiche d'Identité
A.k.a: Aucun
Pouvoirs: Voir fiche
Aspiration: Faire prospérer la R&B inc?

MessageSujet: Re: Salle temps pour Manhattan [PV]   Mer 18 Mar - 21:02

Ils étaient pas très content. Parfois je me dis que je ne comprendrai jamais les humains. Je les ai épargné, arraché à une mort certaine et ils trouvent encore à redire? Le super-héros est le plus virulent. Il n'arrête pas de me casser les oreilles, mais je n'ai pas le temps de lui ouvrir les yeux. La suppression d'une source d'infection valait bien quelques dommages collatéraux et la perte de quelques hectares de verdures qui n'avait rien à faire en ville. Il n'y avait pas de parcs dans les villes Skrull, c'était contre productif. Bref, inutile de discuter. Le champ de force sous ses pieds disparu. La hauteur n'était pas suffisante pour le tuer malheureusement. Il s'en sortirait sans doute sans une égratignure, il était du genre à aimer les acrobaties. Que faire de ma sarcastique subordonnée? Reed n'approuverai pas que je lui face du mal. Je devais donc la supporter.

*Saleté d'humain!*


"Bien, maintenant on va emmener notre invité à Reed. Il n'y a que lui qui sera capable de régler ça de façon définitive."


Le symbiote s'agitait inutilement dans le champ de force. Un homme, un survivant de la fournaise attira notre attention. Je nous déposais toutes les deux au près de lui. Je l'avais déjà vue quelque part mais où? Quoi qu'il en soit il avait résisté à mes flammes, il était intéressent!


"Je suis désolé, ce n'était pas mon intention. Je suis soulagé que vous ayez survécu. Pourriez vous nous aider. Une personne aussi... doué que vous nous serait utile pour repousser cette invasion."

Mon brusque changement d'attitude passait comme une lettre à la poste. Les Skrulls n'étaient pas que d'excellents métamorphes. Il copiaient parfaitement les expressions de monde à infiltrer. J'avais donc parlé avec un ton des plus chaleureux et personne dans l'univers n'aurait pue faire plus crédible.

"Mockingbird tu viens au Baxter Building ou tu reste t'amuser avec les envahisseurs?"


On verrait plus tard pour le "Ash"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mockingbird
Geek and Freak
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44

Fiche d'Identité
A.k.a: Jubilation Lee
Pouvoirs: Feux d'artifice !
Aspiration: Hacker...

MessageSujet: Re: Salle temps pour Manhattan [PV]   Lun 23 Mar - 20:00

Night Trasher... Je fouille dans ma p'tite mémoire de poisson rouge. Mouais... Il me semble que le patron a un dossier sur lui, j'irais vérifier. Si je suis encore en vie d'ici-là. Faut avouer que c'est pas mon truc d'apprendre pas cœur les données remplissant nos ordi mais je devrais p't'être m'y mettre. Ça pourrait être utile sur le terrain. Uhuh... L'est remonté comme une pendule neuve le gus ! C'est qu'il m'agresse direct en plus ! J'ai envie de lui tirer la langue, instinct basique mais expressif. Néanmoins une analyse rapide m'en empêche : pas trop la situation appropriée.

- J'ai l'air de rire ? que je lui dis, le plus sérieusement du monde. En même temps, j'le comprends. Mais bon... s'il a de meilleures idées pour nous débarrasser des gluant-men... qu'il nous en fasse part, hein ! J'suis toute ouïe. Ce qui n'est peut-être pas le cas de ma collègue.

Night avait des idées bien sûr mais est-ce que ça aurait suffit ? Tous ces symbiotes inconscients (ou pas ?), on en aurait fait quoi ? Oups ! L'a pas le temps de nous en dire plus : Miss Baxter vient de le larguer en vol. Pas cool. Trop susceptible. Pas bon pour moi ça... Elle a pas l'air de vouloir me balancer. Tant mieux hein ! J'vais pas m'en plaindre. Mais qui c'est lui encore ?! Un gars vient de s'extirper des décombres de Central Park. L'est vivant ? Et ça recommence ! On se fait encore agresser.


- T'as le chic pour te faire des amis, Ash. Je ris sous cape, inutile de provoquer les choses.

Hum... L'est zarb' ce type. Se faire flamber au milieu d'un parc plein d'extraterrestres semble l'avoir un peu... déstabilisé ? J'sais pas. Il dit des trucs pas cohérents. Depuis quand on joue au Scrabble dans l'espace ? Ou j'ai raté un morceau... Ashley nous dépose sur la terre ferme. Elle a raison : on va avoir besoin de Reed. Ohlà ! Elle fait du gringue au survivant maintenant ! Qu'est-ce qu'elle a bouffé ce matin ? Je hausse les épaules et me tourne vers le point d'atterrissage de Night Trasher. Je ne peux pas aider grand monde, je n'ai jamais vraiment su aider les gens. Et là, les personnes qui auraient pu avoir besoin de mon aide venaient de partir en cendre. Il restait ceux en ville. Et pour l'instant lui, là, n'avait pas l'air en grande forme. Alors... Pour une fois... Soupir... Je vais me faire envoyer bouler, c'est garanti... Je laisse un moment Baxter et l'autre miraculé pour m'approcher de Night.


- Hum... Ça va ? Les aliens ont l'air de t'en avoir fait voir de toutes les couleurs. Pas que les aliens d'ailleurs...

J'suis pas super à l'aise parce que j'ai comme une petite idée de ce qu'il doit penser de moi. Un truc pas très flatteur à mon avis. Ashley m'appelle. Elle veut retourner à la tour. Night devrait peut-être venir aussi. Il ira pas loin dans l'état où il est.

- Un coup de main ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle temps pour Manhattan [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle temps pour Manhattan [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sale temps pour les ânes
» SALE TEMPS POUR LE PAYS de Michaël Mention
» Drôle de temps pour un mariage de Julia Strachey
» Combien de temps pour avoir un numéro de Siret ?
» Commentaire Il est temps pour toi de vivre ta vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Marvel Universe :: L'Amérique :: Les Etats-Unis d'Amérique :: New York City :: Manhattan :: Central Park-
Sauter vers: