New Marvel Universe

Un nouvel univers marvel s'offre à vous, venez vite nous rejoindre!!! Pour votre plaisir, le forum est actuellement en restructuration. L'action prend toute sa mesure... C'est le moment idéal pour nous rejoindre !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Braquage à la Yougoslave

Aller en bas 
AuteurMessage
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Braquage à la Yougoslave   Mar 9 Déc - 2:44

Otto Octavius, dit le Stratège, contemplait son œuvre depuis le toit de la banque de la réserve fédérale quand il fut saisi d'une quinte de toux. En retirant le mouchoir en coton de sa bouche, il ne put s'empêcher d'y jeter un œil: rouge. Du sang, pas bon signe, il avait peut-être sous-estimé l'irradiation. Mais c'était secondaire, quand il aurait l'argent de la réserve fédérale il pourrait se payer les poumons frais d'un petit argentin, un dépistage complet de tous les cancers de la foutue création et un traitement à l'iode concentré à vie s'il voulait. Sans parler du but premier de l'opération: se débarrasser des quatre encombrants appendices mécaniques qu'il trainait. Ils avaient encore fait des histoires la nuit dernière, il le savait à cause de la fatigue, il était tout le temps en train de somnoler pour rattraper les heures de sommeil que les monstres lui volaient.

Mais bientôt il en serait débarrassé. Il y avait un super-ordinateur que Microsoft devait vendre à l'armée de l'air d'ici peu. Il projetait d'attaquer le convoi. Mais pour cela il aurait besoin de moyens matériels, et d'une équipe. Une équipe autrement plus efficace que ces six gangsters qu'il avait recruté pour le casse de la banque. D'ailleurs il avait bien insisté sur le fait que:


"Le butin serait partagé à parts égales entre les survivants."

Il espérait bien être le seul survivant. Voilà le plan qu'il leur avait exposé:

"Pendant que toi tu t'occuperas de couper le jus dans tout le bâtiment, toi tu attends dans le van dehors, toi tu vas faire sauter le coffre, tous les trois, vous surveillez les clients et le personnel, vous les mettez dans le coffre et pendant qu'il y en a un qui surveille, les autres vident tout ce qu'ils trouvent dans les sacs. Les sacs vous les accrochez aux tentacules et moi, depuis le toit je les balance dans le van."

Aucun n'avait bronché. Otto pensait qu'ils étaient tous trop bêtes pour penser qu'il risquait de s'échapper par les toits en emportant tout le pactole pour lui. Il ne se doutait pas que sur les six, il y en avait au moins un qui avait envisagé cette possibilité et qu'en plus il était capable de couper l'herbe sous le pied du "Stratège". Il ne connaissait pas Cletus Kasady, c'était sans doute là son erreur la plus flagrante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carnage
le Mauvais Larron
avatar

Masculin
Nombre de messages : 58

Fiche d'Identité
A.k.a: Cletus Kasady
Pouvoirs: Combinaison Variable, habilités Surhumaines(Force, Agilité, Stamina, Guérisson et Résistance), et il possède aussi une vague imitation du "Spider Sense"
Aspiration: Meurtre et Destruction

MessageSujet: Re: Braquage à la Yougoslave   Mar 9 Déc - 9:35

Comment avait-il été recruter dans ce simple braquage de banque ? La façon importe franchement que très peu, car il en fait maintenant partie, lui et six autres personnes si on compte le "Boss" qui a organisé ce petit coup d'argent et malgré que le meurtre soit encore la passion du meurtrier à la chevelure de feu, il ne peut cracher sur un petit coup d'argent facile . Car qui n'a pas déjà remarqué que pour passer inaperçu dans la vie, il faut un petit montant d'argent à dépenser que ce soit seulement pour la nourriture ou encore pour payer quelques dépenses que les gens normaux du peuple doivent payer chaque jour de leurs misérables existences ... Et puis Cletus avait plutôt imaginé qu'un peu de diversité dans ses activités pourraient l'amuser, puis qui à dit que tous les otages devront rester vivant ? En tout cas, surtout pas l'étrange homme-pieuvre qui avait engagé les six criminels qu'était Kasady et les cinq autres ordures de la société . Son plan était des plus simples, en réalité, il était dans le genre de ce que l'on voit dans tous les films hollywoodiens, Un coupait le courant, l'autre attendait avec le van, un autre fessait sauter le coffre et les trois derniers surveillaient les otages, chose dont Cletus fut désigné à faire, intérieurement le rouquin eut un petit sourire et le boss dans tout ça ? Lui, il restait sur le toit pour que l'on accroche les sacs sur ses bras mécaniques pour qu'il les lance dans le van ... Pourquoi est-ce qu'il devait faire une telle chose, ils auraient très bien pu aller porter les sacs dans le camion, non ? Questionnement qui s'amusait à faire douter le psychopathe du réel plan du dit "Stratège" ... Personne ne fessait rien, jusqu'au moment où le désigner à la coupure de courant se réveille et aille faire se pourquoi il était là, de l'autre côté, les quatre autres s'activèrent aussi voyant qu'il n'avait pas d'autre instruction à recevoir ... De simples abrutis qui font se pourquoi ils sont là, mais pas Carnage, non ... Lui le doute troublait son esprit dérangé, mais que faire ? Il est vrai qu'il pourrait très bien tenté de faire cracher le morceau au drôle de type, mais même s'il se sauvait, avec l'aide du symbiote Cletus pourrait bien facilement le rattraper pour soit le faire payer ou simplement reprendre sa part du pognon ... Qui sait ce qui se passe dans l'esprit d'un dérangé ? ... Mais dans un esprit de jeu, le rouquin plaça tout de même une petite phrase à son patron avant de partir ...

- J'espère que l'envie de courir ne vous prendra pas une fois les sacs en main ... hun, hun hun ... Ricana-t-il avant de partir rejoindre, l'équipe à l'entrée de la banque .

Le chauffeur était parti se mettre en position et le tueur avait rejoint les trois autres qui allait devoir faire la sale job à l'intérieur, maintenant il ne manquait plus que le signal pour que tout soit fait dans les règles de l'art ... Un bon vieux braquage de banque et une journée ensoleillée que demandé de mieux si se n'est de pouvoir calmer les instincts qui l'appellent au plus profond de son être ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Braquage à la Yougoslave   Ven 12 Déc - 21:28

Tout se passait pour le mieux jusque là. Les hommes étaient en place, il ne restait plus qu'à avancer le van, ce qui serait le signal. Le tout était qu'ils ne posent pas trop de questions. Il y en a un justement qui posait trop de questions. Une seule en fait mais c'était une de trop:

"Boucles-la poil de carotte, t'es pas payé à penser."

Voilà qui était clair, il fallait les remettre à leur place ces voyous. Après tout, il était le Stratège et ce coup devait aussi servir à le remettre sur les devants de la scène du crime. Otto leva ses lunettes noires avec une pinces de précision de ses tentacules et regarda les porte-flingues se mettre en position. Il grimpa ensuite dans le van et intima au chauffeur l'ordre de démarrer pour se placer juste devant la banque. Le van en question avait été renforcé chez un carrossier du milieu pour résister à quelques salves de balles. Une fois le véhicule en place, l'électricien du groupe coupa le courant.

A partir de là, Otto savait qu'il avait moins de 22 minutes avant l'arrivée des renforts de police. Il avait dit 30 aux braqueurs de sorte qu'ils portent le chapeau pour lui. Ils ne risquaient pas de le dénoncer. Même si les lunettes et la barbe mal rasée ne suffisaient pas à le rendre anonyme, Otto Octavius était officiellement mort dans l'explosion de son laboratoire. Il était comme un fantôme. A l'intérieur les gardiens de la banque se rendaient tandis qu'un rideau de fer se baissait pour condamner l'intérieur.

Parfait, il n'avait plus qu'à déployer ses tentacules, sortir du van et escalader la paroi à l'aide des puissantes pinces mécaniques. Une fois sur le toit il s'approcha du dôme de verre qui ornait le plafond de la salle principale, 8 mètres au-dessus du sol. Il le brisa d'un seul coup de ses appendices de métal en faisant tomber une pluie d'éclat de verre coupants en-dessous.

Il n'eut plus ensuite qu'à se hisser à l'intérieur en utilisant à nouveau ses pinces. Une fois sur le sol, il étendit les tentacules en spirale autour de lui. D'une seule pensée il ouvrit décompressa les cylindres métalliques et fit apparaître des encoches qui, si elles n'avaient pas vraiment de fonction à la base, seraient parfaites pour accrocher les sacs pleins de liquide.


"Allez, vous connaissez le plan, grouillez-vous!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carnage
le Mauvais Larron
avatar

Masculin
Nombre de messages : 58

Fiche d'Identité
A.k.a: Cletus Kasady
Pouvoirs: Combinaison Variable, habilités Surhumaines(Force, Agilité, Stamina, Guérisson et Résistance), et il possède aussi une vague imitation du "Spider Sense"
Aspiration: Meurtre et Destruction

MessageSujet: Re: Braquage à la Yougoslave   Mer 17 Déc - 20:51

À l'intérieur de la banque le courant avait été coupé tel que prévu et pendant que la confusion régnait auprès des pauvres victimes, les hommes avec Kassady placèrent leurs cagoules, car comme dans tout bon braquage, l'anonymat est une chose importante ... Malgré que pour Cletus cela était moins important étant donné qu'il était déjà recherché par les autorités pour quelques petits jeux qui ont mal tourné pour ses victimes, mais bon cela fessait un bon moment déjà ! Cagoule en place, les quatre hommes rentrèrent rapidement dans l'enceinte du bâtiment, mitrailleuses bien en évidence, le tueur ne savait pas du tout quel type d'arme il tenait dans ses mains, mais après tout il avait toujours été plus un fan des armes blanches pour diverses raisons qui englobe la souffrance de l'autre, mais bon on lui avait bien expliqué comment s'en servir ... En gros où est la gâchette, comment retirer le cran de sureté et comment rechargé au cas où, mais le dernier point ne devait pas arriver, car en théorie tous les brigands serait déjà parti avec l'argent avant que les autorités de la ville de New York arrive sur les lieux du crime ... En théorie ... Les quelques gardes furent prit au dépourvu et se rendirent sans faire de problèmes, puis pendant que deux désarmait les gardiens, un autre(Cletus dans ce cas-çi) allait voir une caissière pour faire fermé le petit rideau métallique qui empêcherait qu'un vaillant otage tente une petite fuite improvisée, pendant ce temps-là, l'ouvreur de coffre alla faire son boulot . Et comme prévu du toit survint les membres métalliques du Docteur, ils attendaient patiemment que l'on lui attache les beaux sacs de billets .

Une bonne dizaine de minute passa avant que finalement le coffre des lieux fut brisé . Carnage lui fessait ce que l'on pouvait voir dans quasiment tous les films avec des terroristes, il fessait des allés retour devant les pauvres citoyens dont la plupart étaient apeurées, car il est tout de même rare que l'on se fait prendre dans plus d'un braquage de banque dans une vie et probablement que pour la totalité des gens présents c'étaient leurs premières fois . Enfin c'était l'heure de faire bouger un peu les otages .


- Tout le monde dans le coffre ! Déclaré à voix haute le rouquin sur un ton des plus menaçant qui laissait facilement sous-entendre que ce n'était pas un blague .

Suivant le plan, Cletus resta dans les environs du coffre pour surveiller les prisonniers, tandis que les autres ramassait les sacs et se déplaçait pour les accrocher aux tentacules, lorsque tout fut terminé, le coffre vide et les sacs bien encré sur les bras mécanisés, le psychopathe regarda sa montre pour voir le temps restant avant que les flics rentrent comme des démons dans la place ... *9 minutes ? Et bien on n'a pas prit notre temps ! Quoi que quasiment 22 minutes, enfin c'est pas si mal . * pensa-t-il .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Braquage à la Yougoslave   Mar 23 Déc - 16:23

Tic, tac, tic, tac, tic, tac. L'attention d'Otto était rivée sur le cliquetis des aiguilles de la banque. Il savait qu'ils auraient moins de temps que prévu et n'espérait pas partir avec tout le butin. Mais les braqueurs étaient rapides, tellement rapides qu'ils l'avaient fait espérer. Comme ces joueurs qui croient trop en la chance et perdent tout leur pactole pour avoir la carte de trop au black-jack Otto avait joué ses atout pour quelques sacs de billets de plus. Et maintenant sonnait l'heure fatidique. Ce n'était pas le son de l'horloge dans le poème d'Edgar Allan Poe néanmoins, c'était seulement le son des sirènes de police venues empêcher les braqueurs de partir avec le butin.

Et la tâche de la police serait facilitée par les lourds rideaux métalliques qui étaient tombés quand le courant s'était coupé. Les braqueurs ne pourraient pas s'enfuir, et encore moins avec le butin parce que le butin s'envolait par le toit, inaccessible à tous ceux qui n'étaient pas dotés d'appendices métalliques extensibles.

Les pinces quittèrent lourdement le sol, deux d'abord pour aller s'accrocher au trou béant par lequel Octopus était rentré, puis deux autres les rejoignirent ensuite en emmenant déjà le corps d'Otto. Ce dernier était aux commandes bien sur et le fit savoir à ses hommes de main par un magistral bras d'honneur:


"Bravo les gars, vous êtes virés!"

Parmi les six gars en question, 5 voyaient tout espoir d'échapper aux forces de l'ordre s'envoler avec les sacs de billets accrochés aux tentacules. Le sixième s'appelait Cletus Kassady, mais préférait qu'on l'appelle Carnage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carnage
le Mauvais Larron
avatar

Masculin
Nombre de messages : 58

Fiche d'Identité
A.k.a: Cletus Kasady
Pouvoirs: Combinaison Variable, habilités Surhumaines(Force, Agilité, Stamina, Guérisson et Résistance), et il possède aussi une vague imitation du "Spider Sense"
Aspiration: Meurtre et Destruction

MessageSujet: Re: Braquage à la Yougoslave   Lun 5 Jan - 18:49

Alors que le rouquin gardait les civils comme otage, les quelques mots du patron tournèrent son attention ailleurs ... Vous êtes virés ! Avait-il dit . En ce moment deux sentiments surgissaient peu à peu du corps de Cletus, le premier était de la fierté de voir qu'il avait vu juste sur le compte du docteur et le deuxième était de la colère, car personne ne roule Cletus Kasady ! Mais alors que son esprit tordu se demandait comment lui faire payé une telle traitrise, les sirènes de police le ramena vers la réalité . Certains des brigands voulait résister jusqu'au moment où l'un d'eux trouverait le moyen de se sauver, mais se sauver, comment ? La seule sortie évidente était l'entrée et la foutue grille que les voleurs avait abaissé au début du braquage ... Ils étaient prit au piège, la pieuvre humaine avait bien fait son jeu, mais un imprévu allait se montrer sur sa route et il avait un regard dément affiché sur le visage ... Sa poigne se desserra autour du fusil d'assaut et alors que l'objet tombait au sol, le symbiote sortait des pores de peau de ses mains, recouvrant lentement son corps . Dans les otages à qui il fessait dos, quelques personnes se mirent à hurler alors que l'homme qui se tenait devant se transformait en monstre . Rapidement la couleur rouge recouvrait complètement son corps et aussitôt il s'approcha du mur le plus près pour s'y agripper et commencé son escalade .

Quelques instants après, il se retrouvait sur le toit devant le "patron" qui venait de condamner cinq hommes, mais de ce point de vue, Carnage en avait rien à faire, mais d'un autre il avait fait partie d'eux et en plus Otto tentait de se sauver avec tout le magot .


- Il semblerait que vous ayez sous-estimé quelqu'un Boss ! Maintenant donnez-moi ma part du braquage ou mourrez, à vous de choisir ! Hun, hun, hun, hun, hun, hun ! Termina-t-il avec son rire énervant .

Maintenant restait à savoir, s'il allait le faire ... En bas l'on entendait déjà quelques coups de feu se tirer sur les policiers ou était-ce le contraire ? Cela importait peu pour le psychopathe vu la situation actuelle ... Une scène digne du cinéma, deux anciens partenaires se disputant pour l'argent à avoir, il ne manquait plus qu'un héros de pacotille pour terminer le tableau . Le genre imbécile qui se mettrait naïvement entre la route des deux hommes, chose à ne pas faire, mais l'on ne peut rien face à la stupidité, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Braquage à la Yougoslave   Mer 7 Jan - 2:28

Voilà qui n'était pas prévu du tout. Il semblait qu'un des presses-boutons possède des ressources insoupçonnées. Est-ce que Otto pouvait se séparer d'une partie du magot? Fondamentalement oui, mais il avait cet autre casse plus ambitieux qui nécessitait aussi un gros investissement d'une part et le fait que l'aide d'autres méta-humains ne serait pas de refus pour cette même opération d'autre part. Le mieux serait de garder le magot ET de se mettre carnage de son côté.

Je peux te laisser le fric tout de suite. Si tu veux vraiment.

Commença-t-il pour le mettre en haleine.

Ou alors si tu veux tu peux avoir une part sur un butin beaucoup plus gros si tu marches avec moi. T'es plus capable que ce que je croyais alors j'essayerais pas de t'enfler cette fois-ci.

C'était vrai, Otto était immoral mais pas idiot. Pendant que les deux super-villains négociaient, les agents de l'ordre eux, faisaient leur travail.

Réfléchis mais réfléchis vite, on a pas tout notre temps.

Dit-il en pointant son doigt en direction des gyrophares dans la rue en contre-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carnage
le Mauvais Larron
avatar

Masculin
Nombre de messages : 58

Fiche d'Identité
A.k.a: Cletus Kasady
Pouvoirs: Combinaison Variable, habilités Surhumaines(Force, Agilité, Stamina, Guérisson et Résistance), et il possède aussi une vague imitation du "Spider Sense"
Aspiration: Meurtre et Destruction

MessageSujet: Re: Braquage à la Yougoslave   Lun 19 Jan - 7:59

L'argent fait tourner le monde, tous se battent pour quelques dollars que ce soit au boulot ou encore en le prenant de manière qui peuvent être considérés malhonnête, mais Kassady fait-il parti de cette roue sans fin de cupidité ? Il était bien évident que non, seul le sang des autres pouvait lui apporter un véritable bonheur et une la sensation sublime d'être en vie ! Malgré tout la mort des autres n'est pas la solution à tous et là rentre en scène les petites billets verts que le docteur tente de garder pour lui, la raison reste sienne, après tout cela importe peu pour le tueur en série . Il était près à sauter sur son patron afin de lui faire payer de l'avoir doublé, mais la mention d'un plus gros butin fit un déclic dans la tête du rouquin ... Maintenant qu'il avait un petit aperçu de la véritable forme de Carnage, le boss avait semblé trouver que de l'avoir comme allier un peu plus longtemps pourrait être profitable ... Mais qu'es que Cletus avait à y gagner ? Plus d'argent ? Cela il pourrait en avoir assez pour un bon moment avec le magot que ce cher professeur tenait . Non peu de choses pouvait l'intéresser si ce n'est que plus gros butin est égal à un plus gros coup, ainsi qu'une nouvelle opportunité de se sentir en vie ! Qu'avait-il à y perdre ? Si le patron avait une envie soudain de le doubler à nouveau, le tueur au symbiote se ferait une joie pure et simple de le poursuivre jusqu'au bout du monde pour simplement lui faire payer la dernière erreur qu'il aurait commisse . Cette simple pensé lui plaça un de ses sourires que personne dans ce bas monde ne voudrait voir pour diverses raisons qui pourraient varier d'une personne à l'autre . Lentement le symbiote se retira au niveau facial pour laisser découvrir son visage de fou ...

- Hun, hun, hun, hun, hun ... Vous êtes un opportuniste n'est-ce pas boss ? La chance d'avoir un allier plus puissant se présente et tout de suite vous offrez ! Dire que vous vouliez me laisser avec ses imbéciles en bas ... Pourquoi est-ce à chaque fois que je montre ma véritable apparence que l'on me prend au sérieux ? Je me le demande . Disait-il avec un brin de sarcasme .

- Enfin, malgré que vous ayez piqué ma curiosité sur le prochain coup que vous préparez, j'aimerais bien avoir l'argent qui m'est du ... Soit le ... Hum ... Disons le quart de ce que vous avez sur vos pince . Ensuite nous discuterons un peu plus affaire .

Alors que Cletus avait fourni sa réponse, l'on pouvait entendre les premiers coups de feu provenant de l'intérieur de la banque . Les anciens partenaires du psychopathe avait décidé de jouer le tout pour le tous en tirant sur les forces policières, chose qui n'allait pas vraiment jouer en leurs faveurs s'ils s'en sortent vivants dans cette histoire, mais bon ! C'était leurs choix de tirer, car ils auraient très bien pu se rendre ... Mais qui le fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Braquage à la Yougoslave   Mar 20 Jan - 21:39

Ha, l'argent. L'aaaargent. Le principe qui fait tourner le monde. Et pourquoi ce serait vulgaire de tout faire pour en avoir? Puisque ces petits morceaux de papier verts avaient tant de valeurs et qu'ils étaient à portée de pince, pourquoi ne pas en profiter? Otto comprenait Cletus pour cela, ils étaient des criminels, des voleurs, soit.

Bien, il me semble que c'est un salaire raisonnable. Mais considérez cela comme bien peu de chose comparé à ce que nous pourrions gagner ensemble, associé.

Dit-il en levant un de ses tentacules. D'un simple ordre mental il fit étendre le tentacule de sorte à rendre sa surface parfaitement lisse, plus rien ne retenait les sacs qui glissèrent le long de l'appendice métallique et tombèrent au pied de Carnage comme de la pluie. Il avait choisi de faire tomber l'argent du bras qui portait le plus de sacs, par forcément le plus lourd, pour laisser croire à l'autre qu'il lui laissait un peu plus que le quart convenu. De toute façon sur une somme pareille, il n'était pas utile de faire une division précise, c'était surtout un gage de confiance et les billets seraient recomptés plus tard et partagés avec exactitude une fois que les deux malfrats seraient à l'abri. Après tout, le passage du tutoiement au vouvoiement n'était pas innocent. Kassady venait de passer du statut de sous-fifre à celui de "partner in crime" et recevait donc les marques de politesse idoines.


Et maintenant que nous sommes d'accord sur les grands principes, si nous discutions les détails plus loin. L'endroit grouille de flics et bientôt de guignols en costume.


Fit-il remarquer à son nouvel associé tout en projetant déjà ses tentacules sur la façade de l'immeuble qui leur faisait face. Il passerait au-dessus de la rue où s'entassait déjà les voitures de police, ultime provocation du Stratège aux forces de l'ordre impuissantes. Finalement ce harnais n'avait pas que des inconvénients.

[Pas de super-héros finalement. Je te propose de nous retrouver en HJ pour discuter de notre prochain méfait.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Braquage à la Yougoslave   

Revenir en haut Aller en bas
 
Braquage à la Yougoslave
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Diminuer le rayon de braquage sur E-Revo/EREVO/REVO
» rayon de braquage
» Braquage de banque
» Braquage en Brenne - Texte Collectif stage théâtre 2012
» Braquage chez Burgan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Marvel Universe :: L'Amérique :: Les Etats-Unis d'Amérique :: New York City :: Manhattan :: Centre Ville de Manhattan-
Sauter vers: