New Marvel Universe

Un nouvel univers marvel s'offre à vous, venez vite nous rejoindre!!! Pour votre plaisir, le forum est actuellement en restructuration. L'action prend toute sa mesure... C'est le moment idéal pour nous rejoindre !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]

Aller en bas 
AuteurMessage
Skourge
Ne m'appelez pas Bucky!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 307

Fiche d'Identité
A.k.a: James Buchanan Barnes
Pouvoirs: Facteur guérisseur, greffes d'adamantium
Aspiration: Continuer à pratiquer son activité compulsive : le meurtre

MessageSujet: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   Mar 26 Aoû - 0:50

New York, jungle urbaine. James ne connaissait pas trop, avant. D'ailleurs il ne connaît toujours pas. Il a une chambre pourrie qu'il loue à un vieux juif lunatique qui a échappé aux chambres à gaz. Mieux vaut ne pas lui faire dire ce qu'il n'a pas dit, mais son locataire aurait préféré avoir affaire à un ancien nazi aimable qu'à un youpin mal fichu. En attendant, ça lui donnait un endroit où se poser avec ses vieux Sinatra et ses photos du passé. Il s'était fait une habitude de les faire refaire pour brûler les originaux. Sale coutume, et ça brûle plus vite que le bout d'un cigare. Tant mieux, tant pis, le vieil horloger aurait pu mieux synchroniser c'est évident. C'est le charme de la vie. Skourge est là, Bucky est mort. Comme ses amis, sa guerre et son héroïsme, d'ailleurs. Un gars du nom de Toro relève un nombre important de portraits dans son placard à images. C'est pour lui qu'il les brûle. Paraît que c'était un Mutant, en tout cas, l'Arme X avait voulu sa peau. Adios amigo, comme on dit.

Bucky est mort. Ce qui laisse tout loisir à son successeur, le vieux tueur pathologique, d'aller et venir à sa guise dans son costume de fossile ; os et cheveux. Rien de plus, sinon le masque d'un mort et la panoplie du moment. Pas de fétichisme en matière de vêtements, d'armes ou de techniques de combat. Un masque de mort pour donner la mort. Il a songé à scalper le visage de ses victimes, mais ça n'est ni plaisant, ni amusant et ça gâche le plaisir de tuer, en plus de le rendre identifiable comme tueur unique de toutes ses cibles. Ça n'aurait pas marché pour les assassinats politiques, cela aurait été trop long en situation de guerre et assez répugnant. Dieu merci, le Club ne lui demandait pas de stupide signature avec leurs commandes habituelles.

Ce souligne qu'il était vraiment sous-employé. Pourquoi utiliser un tueur, un assassin-né, comme messager... D'abord pour Janet - certes, un choix qu'il ne regrettait pas - maintenant cette mission pour récupérer une recrue de Monsieur les Yeux Brillants. On se fout du monde. Ces gars regorgent de pognon, ils en font n'importe quoi. Ce qui nous amène à Central Park, New York. Ces nababs ont choisi NYC comme leur siège d'interventions. Qu'importe, ça fera voir du pays, Skourge traînait justement ses guêtres dans le coin. Juteux, intéressant, et tangent. Plus encore moralement que sur tous les autres points. Difficile de discerner leur alignement, bon ou mauvais, ce qui est parfait pour James sans parler du solde. Ça paye bien. Et même très bien pour ce que c'est.

Rien n'empêche James de quitter son deux-pièces délabré pour une suite d'hôtel dans le Harlem gentrifié du vingt-et-unième siècle. Sauf que... Ça lui plaît. Ça lui plaît d'être emmerdé par un proprio à la con qui n'a pas su mourir quand lui mourait pour tant d'autres pareils qui n'ont pas eu la bonne grâce de faire comme lui et de crever tout de suite en apprenant la nouvelle. Comme tout bon soldat qui se respecte - en tout cas lui pas, mais là dessus c'est pareil - il aime patauger dans la merde. Et dans le monde du vingt-et-unième siècle, on peut dire qu'il est servi rubis sur l'ongle. La merde est omniprésente, à la télévision, dans les technologies toujours plus insipides et ramollissantes, dans l'Amérique et par elle dans le Monde. Toute cette merde qui prend la forme de verre, d'acier, de processeurs quoi que soient ces merdes. De super héros en collants, soi-disant utiles à la société enrobée dans la même couche de merde. De représentants de l'ordre, d'agents secrets plus moisis que le James Bond du cinéma. De Nick Fury. Janet, dans l'innocence de sa jeunesse, a compris cela. C'est ce qui les rend si irrésistibles l'un à l'autre. Ils refusent la merde de la vie de l'an 2007, et pourtant ils nagent en plein dedans. Alors, un peu de merde old school, l'amour sale, un meublé bouffé par les termites, pourquoi pas. Au moins ça sent ce que c'est, et ça rappelle à James ce qu'il est vraiment. Pas un crâne, pas un masque, pas un pion sur un échiquier. Un soldat, Monsieur.

Nick Fury, voilà un patron qui serait intéressant. Le seul sans doute qui soit aussi appréciablement controversé que les oisifs du Club. Personnage d'action, quelqu'un qui sait vraiment ce que c'est et entouré de grosses merdes d'agents pour intervenir dans un monde de merde. Le pied. Si le Club foire, James pourrait fuir avec Jan se faire une place dans le SHIELD de Fury. Il aurait un permis de tuer en bonne et dûe forme, pour exécuter quelque agenda retors qu'ait Nicky-poo. Autre chose que de devoir endormir ses cibles en leur parlant du Club et du prétendu Salut du Monde. Le Club croit que Cassady est prêt pour être leur tueur privé au même titre que James et d'autres, comme ce brun là, comment s'appelle-t-il, déjà, Pitt Widow? Non, ça ne doit pas être ça, son nom était plus moche. Aussi marquant normalement, mais plus idiot. James ne se souvient plus en quoi.

Peu importe, il va faire de Cletus un tueur paré. Une machine à tuer qui pense. Il va lui intégré un foutu processeur, merde. Il a l'instinct, l'équipement, manque un peu d'instruction. Nous voilà à Central Park. Ses jolies filles en mini short qui font leur jogging, ses artistes de rue en patins à roulettes, ses pigeons, et ces oiseaux imbéciles, gris qui lâchent leur merde sur tout ce qui a le malheur de se trouver en-dessous... Ils avaient un nom, avant qu'il leur soit pris par tous les cons. Mais à ce stade-là, ce n'est plus du moutonnage, il fallait trouver un autre animal, encore plus con.

Central Park et sa faune, évoluant entre les arbres et les inutiles pâturages, donnerait sans aucun doute l'occasion de la première leçon. Qu'il le veuille ou pas, n'était pas la question. La course féline de James passait à travers trois spectacles de rue clandestins et plus d'une centaine de gens croyant sortir la tête de la merde, ou qui croient que ce n'en est pas à cause de cet espace de verdure béant et sans utilité. Il entreprit rapidement de se fondre dans la masse grâce à l'un de ses masques et à des vêtements qu'il emprunta à quelqu'un qui ne les réclamerait plus jamais. Un instant de plaisir, pour se dissimuler et attendre le tueur au symbiote couleur de sang.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carnage
le Mauvais Larron
avatar

Masculin
Nombre de messages : 58

Fiche d'Identité
A.k.a: Cletus Kasady
Pouvoirs: Combinaison Variable, habilités Surhumaines(Force, Agilité, Stamina, Guérisson et Résistance), et il possède aussi une vague imitation du "Spider Sense"
Aspiration: Meurtre et Destruction

MessageSujet: Re: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   Jeu 28 Aoû - 8:29

Le temps passait bien vite, l'astre brillant dans le ciel commençait à se faire un chemin jusqu'au centre des cieux avant de retomber par l'autre côté de cette charmante planète bleue, l'activité dans les rues de Manhattan se fessait de plus en plus fréquente et bientôt surement un type se lèvera-t-il la tête pour regarder les nuages et que verra-t-il ? Un type bizarre qui se balade sur les toits avec un costume rouge sans vraiment de goût, mais croyez-vous que cela importe l'assassin ? Bien sûr que non ! Dans se costume il était pour les autres gens de cette terre un autre homme sous le nom de Carnage, mais cela ne l'importait pas trop, après tout il avait une cible à suivre . Une vieille peau qui semblait être encore bien plus en forme que l'on pourrait bien le croire . Pourquoi le fessait-il retourné dans Central Park ? Réponse idiote pour une question idiote, un test ! Skourge ne semblait pas avoir confiance en les habilités de Cletus ou simplement trouvait-il qu'il lui manquait quelque chose ? Possible, peut-être un peu de stratégie ? Il est vrai que le camouflage des corps n'est pas son filet mignon, après tout il est plaisant de pouvoir voir dans le journal que l'on est reconnu, non ? Au bout d'un bon moment, le vieil assassin disparu dans la foule sous un déguisement . *À quoi il joue ?* se demanda Kasady, qui descendait une paroi d'une petite ruelle sombre, l'art du déguisement n'était pas vraiment le fort du tueur, mais bon un petit masque pourrait toujours se trouver être utile, surtout si les forces de l'ordre avait un peu de jugement, ils reconnaîtraient tout de suite le rouquin, chose qu'il ne voulait pas vraiment ... Enfin pas de tout son être ...

Laissant le temps à la combinaison de disparaître sous sa peau blême, Kasady observa la rue entourant le gigantesque coin de verdure de New York, un petit stand de masque se tenait non-loin de son emplacement, peut-être qu'avec de la chance l'un d'eux tomberait sous son chandail blanc . Le symbiote disparu, il avança dans la foule ayant l'air des plus normal, enfin du mieux que l'on peut l'être dans son cas, puis il s'approcha du petit stand . Le marchand semblait bien occupé par divers client et le meurtrier n'eut pas vraiment besoin d'éloigner son regard . Discrètement, Cletus prit un masque et s'éloigna dans la foule ... Petit moment inutile de sa journée, mais il en avait envie, cela fessait tellement longtemps qu'il n'avait rien volé ... À l'exception des quelques vies prises dans les derniers vingt-quatre heures, mais bon disons que cela ne compte pas ? Maintenant qu'il était loin de son délit, Carnage observa son choix fait totalement au hasard ... Un long nez, un visage rouge et peu rassurant, un grand sourire idiot, tel sont quelques mots qui décrivaient la vision de Cletus devant le masque de Tengu qu'il venait de prendre ... *Et ben, t'es pas très très joli toi, tu sais ça ?* disait-il au masque mentalement avant de le retourner et de le plaçé sur son visage . franchement il n'avait pas l'air plus paysan de lui, un masque de Tengu au visage, un T-Shirt blanc sur le dos, un simple jeans bleu et des espadrilles de course, au moins il n'avait pas de bottes de Cowboy, c'était toujours ça . maintenant restait à retrouver l'assassin qui l'avait conduit jusqu'içi, chose probablement pas super simple à faire . Quelques minutes passèrent alors que Kasady accrocha quelqu'un et lorsqu'il se retourna pour voir qui il avait bousculé, il remarqua avec un léger amusement la chevelure brune de ce cher Skourge derrière un sympathique masque .


- Ah tiens ça fait longtemps que l'on ne s'est pas vue, non ? Comment tu vas ? Demanda le tueur sur un ton moqueur à son camarade qu'il venait de retrouver, non mais quel hasard des fois ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skourge
Ne m'appelez pas Bucky!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 307

Fiche d'Identité
A.k.a: James Buchanan Barnes
Pouvoirs: Facteur guérisseur, greffes d'adamantium
Aspiration: Continuer à pratiquer son activité compulsive : le meurtre

MessageSujet: Re: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   Ven 29 Aoû - 16:55

Skourge était posté tout à côté d'un banc, faisant semblant de s'intéresser à un spectacle matinal de jonglage dans Central Park. Sans intérêt, évidemment, quand on a démantelé une organisation telle que le Cirque du Crime. C'était en 83, un gang à thème comme on en voit dans les comic books qui faisait passer la police de San Francisco pour des empotés. Pas de mal à démontrer la vérité, mais la mission payait bien, et l'Arme X l'avait déjà acceptée en son nom de toutes les façons. Ces types avaient du grand art en eux, il s'était surpris à admirer le Clown jongleur et les acrobates. Mais le crime n'était pas fait pour eux. Une vedette du coin avait profité de ce son carnet de relations pour un arrangement sur les impôts. Un ami du Directeur apparemment. Ce même type qui avait eu en sa possession les mains d'origine de James, par lesquelles il était sûr que lui était arrivée sa douleur de la veille. Le dirlo avait-il vendu ses mains à l'un de ses ennemis? Etonnant, puisque James n'a pas d'ennemis. Il a des cibles et des employeurs. L'Arme X se serait vengée sur lui, avec une de leurs nouvelles sciences voodoo ? Si ils voulaient l'utiliser comme un moyen de pression pour le faire revenir, ils allaient voir ce qui leur arriverait. James avait fini par se sentir capable de démanteler l'organisation à lui tout seul, c'est ce qui l'avait d'ailleurs lassé de ce boulot. Trop d'empotés au-dessus de lui, et pas assez de bons collègues pour se sentir en émulation. La grande décadence, et il refusait d'en participer plus longtemps. Alors pourquoi avait-il choisi New York? Mieux valait patauger dans la merde que s'écrouler dessous.

A deux pas, il vit un rouquin portant un masque de figure japonaise. Il connaissait, un Tengu d'après ses souvenirs. Il n'avait pas eu beaucoup de temps pour approfondit la culture japonaise. D'ailleurs il s'en foutait éperduement. En tout cas, sa petite blague avait marché. Il s'était installé non loin d'un homme aux longs cheveux gras qui portait lui aussi un masque. Il attendait son tour après le jongleur pour effectuer son numéro de mime. Le plus drôle serait qu'il soit sourd-muet. Le déguisement de James lui-même était bien plus subtil. Il portait un de ses masques qui simulent la peau à la perfection. Cela recouvrait aussi ses cheveux, et il avait enfilé des gants de la même matière pour dissimuler ses mains métalliques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night Thrasher
The New Warrior
avatar

Masculin
Nombre de messages : 28

Fiche d'Identité
A.k.a: David Alleyne
Pouvoirs: Télépathie limité,copiant les connaissances des autres.
Aspiration: Changer le monde.

MessageSujet: Re: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   Sam 30 Aoû - 18:07

Dimanche, 05h du matin. Nous sommes le 11/03 et le réveil sonne. Encore. Et encore. Et encore. Une main se lève et l'éteint doucement. Une silhouette se dresse dans une chambre plongé dans l'obscurité. David Alleyne quitte son rêve. Son rêve où il vole par dessus les toits habillé en moi, en Night Thrasher. Il se lève doucement et me quitte pour s'accrocher au monde réél. Il met ses lunnettes et file à la salle de bain de sa chambre. A tatons, il se dresse devant le miroir, allume le robinet et resonge à son rêve. Dans son rêve, je courrais sur les toits, rebondissait sur les lampadaires,volais dans les rues avec mon grappin. Je tombais sur la vermine et les fracassais en leur montrant que dans le monde cruel qui est le notre, si on déconne il y aura toujours quelqu'un de plus fort que toi pour t'arrêter. Les gens doivent apprendre à vivre en communauté, s'aider, se respecter. Si ils ne font pas comme ça, si il viole le civisme, si il s'adonne au crime et la violence, je leur tombe dessus rendant ce qu'ils ont faits puissance dix. Je ne suis pas la justice. Je suis la conscience sale de ce monde, la conscience ignoré de ce monde. Et je fouille dans la saleté, tout ces parasites pour faire de New York une ville clean. Il ne suffit pas d'arrêter les criminels, il faut leurs faire comprendre, leur fait peur, les forcer à changer de route. Car sinon, plus fort qu'eux leur tombera dessus. Moi,en l'occurence....Mais si ceci marche dans l'autre sens, est ce que ça ne marche pas dans l'autre? Est ce qu'un jour quelqu'un de plus fort me tombait dessus pour semer les graines du chaos? Et si aujourd'hui,je rencontrais des gens mauvais bien plus fort que moi? Je reviens à ce rêve. Gwen.... dormant à côté de moi. Gwen et moi on se promène à central park. On lui tire dessus. Elle meurt. Je tue les agresseurs et quelqu'un d'autre vient me tuer. Quelqu'un au visage meurtris et lacéré. Billy Russo. Jigasaw.....Hier....j'ai lacéré son visage. Je lui ai ôté plusieurs morceaux de chairs et de peau pour lui infliger le chatiment que ses victimes enduraient....Il est à l'hopital et sera bientot en prison. Ca devrait me rassurer. Je crois que je suis juste un peu choqué de la nuit dernière,c'est tout. C'est la première fois que je fais ça (voir The New Warrior, bientot). Peu importe. Je mouille mes mains et m'asperge le visage....Erreur,je porte encore mon masque.

J'allume la lumière de l'armoire à la pharmacie et je me vois. En caleçon, le corps luisant de sueur, dessinant mes muscles dans le miroir. Et ce masque...Ce masque épais. Je le retire et le jette au sol. David s'asperge le visage et contemple son visage un long moment, comme si il voyait un visage famillier sans vraiment le reconnaitre. Du genre "Je connais ce mec....Qui est ce?". Il boit un peu d'eau et va faire son exercice. 300 pompes. 500 abdos et quelques étirements. David n'a pas le coeur à ça. Il fait le minimum et file sous la douche. Le jet d'au froide lui fait frissoner, mais il ne régule pas la température de l'eau. Une fois sorti de son activité d'hygiène, il retourne dans sa chambre et ramasse son costume et son équipement. On est samedi. Il peut resortir. Les crimes n'ont pas lieu que la nuit. David sait que ce n'est pas raisonable. Il est encore en état de choc face à mon acte de la nuit dernière et la fatigue le pèse. Il n'a dormi que deux heures cette nuit, il sent la fatigue endolorir son corps. Mais il n'en fait qu'à sa tête. Il enfile le costume.

Je me dirige la fenêtre, l'ouvre. New York,la ville qui ne dort jamais. Condamné à ne plus avoir de rêve pour avoir perdu le sommeil. New York pourtant s'éveille. Ou sort de son état commateux. Déjà. L'air est frais, je le sens à travers mon masque et mes manches. Je fais demi tour,ouvre mon placard et le faux mur derrière pour prendre mon Thrasher plan.....C'est ridicule comme nom. Je prends un planeur rétractable. C'est un harnais qui se fixe dans le dos et permet de volet en déployant des ailes faite en energie pure et solide. La même technologie que le faucon. Je m'équipe avec et saute de la fenêtre et déploie mes ailes, avant de voler dans la ville. L'air matinal me porte. Je vole tristement, ne maitrisant pas encore à la perfection les courants. Une petite nausée me prend et une boule se forme dans mon estomac. Je l'ignore. J'évite de me ramasser des pigeons et les heures passent.

J'arrête deux chauffards. J'emmène une fille frolant le coma ethylique à l'hopital. 14 ans, trouvé dans le caniveau d'une banlieue. Je demande à l'hopital de vérifier si elle n'a pas été violée. J'arrête un dealer, deux voleurs de voitures et un voleur de cartes de crédits. C'est calme cematin. Le crime lui même doit dormir parfois. Finalement, je survole Central Park, où la vie reprend son cours. Il est 9h à peine passés. Je repère un type en vélo qui accélère dans une allée, il arrive droit vers une femme, se penche et fauche son sac. Encore un petit crime. Je fonce sur ma proie comme un aigle et mon ombre se projette sur lui. Il regarde en l'air et me voit sur lui. Il pédale alors comme un fou. Je coupe mes ailes et lui tombe dessus. Il fait un brusque virage pour m'éviter et réussi. Je tombe à terre en glissant sur le gravier. Je n'ai rien. Lui fonce droit sur un arbre et finit en plein dedans. Il aurait du porter un casque. Je m'approche vers lui. Il saigne de partout. Il va avoir besoin d'une civière. Il survivra.

Dommage,qu'il soit inconscient. Je ne pourrais pas lui faire la morale. Je ramasse le sac et retourne le donner à la victime. Une foule se forme auprès de la scène et des gens me suivent tandis que je me dirige vers la femme. Je lui donne un truc sympa. Fais un salut à la foule. Et je m'apprête à repartir. Les gens crient mon nom. C'est agréable. Je les remercie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carnage
le Mauvais Larron
avatar

Masculin
Nombre de messages : 58

Fiche d'Identité
A.k.a: Cletus Kasady
Pouvoirs: Combinaison Variable, habilités Surhumaines(Force, Agilité, Stamina, Guérisson et Résistance), et il possède aussi une vague imitation du "Spider Sense"
Aspiration: Meurtre et Destruction

MessageSujet: Re: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   Mer 3 Sep - 7:15

Alors que sa phrase fut poussé, Cletus eu un mauvais pressentiment, le genre de truc que lorsque l'on vint de commettre une grosse boulette sur quelque chose l'on ressent tout de suite ... C'était précisément ce que ressentait le rouquin au fond de lui, mais pourquoi ? Venait-il de s'adresser à un pur inconnu en croyant qu'il s'agissait du vieillard ? Possible, peut-être était-ce pour cela que le meurtrier n'aimait pas les rassemblements masqués, difficile de savoir si la personne avec qui vous parlez est vraiment la bonne . Enfin au bout de quelques instants sans réponses, Kasady commença à avoir un petit tic nerveux au niveau du sursis ... Non, mais il fessait exprès pour ne pas répondre ou quoi ? Il l'ignorait ? Était-ce pour tester la patience de sa nouvelle recrue ? Ou simplement pour s'amuser tel un vieillard qui ce sens avec l'âme d'un bambin ? Peut importe Carnage commençait à trouver le temps long . Prenant une profonde inspiration qui démontrait facilement son manque de patience envers l'homme qu'il croyait être Skourge, il déposa sa main sur son épaule tout en commençant sa phrase avec un ton légèrement plus haut que tout à l'heure ...

- Tu vas me répond...re...

L'homme avait sursauté au contact de la main du tueur sur son épaule, le regard qui se cachait derrière le masque n'était pas celui du vieux snock qui l'avait attiré içi ... Et lui l'avait suivi comme un petit chien chien, maintenant il devait s'amuser au Chat et à la souris, chose qui avait le don de désespéré l'instable rouquin, son tic nerveux augmenta de fréquence, alors qu'il apperçu l'imposteur faire quelques signes de ses mains ... *Ne me dit pas que ... !* pensa-t-il, les symboles qu'il fessait au niveau de son visage était facilement reconnaissable, même pour quelqu'un comme lui . Clairement il montrait qu'aucun son ne pouvait venir à ses oreilles, Cletus tourna le masque de l'inconnu jusqu'à l'arrière de sa tête pour voir son véritable facial et il s'était bel et bien trompé . Cet homme n'était pas le messager du Club, mais juste un amuseur de rue ... Sourd ... Non, mais comment peut-on faire ce métier en étant sourd ?! Poussant un long soupir d'exaspération avant de continuer son chemin, suivi du regard par le pauvre type qui ne comprenait vraiment rien de ce qu'il venait de ce passé devant ses yeux . *Je vais le tuer se salaud ... Je vais le tuer ...* rumina-t-il dans son esprit alors que le Tengu marchait dans la rue, un regard ne démontrant pas vraiment de compassion pour l'imbécile qui lui avait fait se coup idiot, facilement il l'imaginait en train de se marrer dans son coin alors que le psychopathe avait eu l'air d'un imbécile complet, pas que cela le dérange vraiment ... Bien au contraire, l'opinion des autres il s'en fichait comme de l'an 40, mais le faire tourné en bourrique n'était pas souvent très recommandé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skourge
Ne m'appelez pas Bucky!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 307

Fiche d'Identité
A.k.a: James Buchanan Barnes
Pouvoirs: Facteur guérisseur, greffes d'adamantium
Aspiration: Continuer à pratiquer son activité compulsive : le meurtre

MessageSujet: Re: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   Mer 3 Sep - 13:57

James observait en coin la jeune recrue qui lui avait été indiquée, et qu'il était allé déterrer dans son trou moisi. Intéressant, de voir ce massacreur addict devoir se déplacer dans la foule des New Yorkais. Il était vite impatienté, et est tombé dans le panneau que la chance a bien voulu laisser Skourge utiliser. Mais l'attention de l'observateur transformé en badaud ordinaire fut vite attiré par une scène qui sortait de l'ordinaire. Plus loin, une anicroche entre un voleur à la tire et un personnage costumé. D'après les acclamations qui suivirent, c'était un justicier du nom de Night Thrasher. James s'approcha de la scène pour mieux en juger par lui-même.

Si James avait eu des muscles faciaux, son visage artificiel aurait esquissé une grimace de curiosité et haussé un sourcil d'un air intrigué. Mais, grande lacune de son déguisement, son visage ne pouvait rester qu'impassible. Il regarda le jeune homme saluer et remercier les fidèles. Ces New Yorkais amorphes, incapables de s'occuper d'eux-mêmes et qui avaient besoin de se créer des héros et des fausses idoles. Des gens qui peuvent avoir des cojones à leur place. Des types qui brillent dans le noir, dotés d'une peau carapaçonnée ou qui ont le pouvoir de faire caca violet. Si facile d'avoir confiance en soi. James ayant eu affaire aux Quatre Fantastiques sous une identité cachée, il était persuadé que de tels sur-hommes étaient le reflet et une des causes de ce monde qui ne ressemblait plus à rien.

Très bien. Ce type trop sûr de lui arrivait à pic. James savait que ce n'était qu'une question de secondes avant que Carnage ne le trouve, maintenant. Il se fraya un chemin dans la foule jusqu'au personnage de cuir masqué. Il dut casser une paire de côtes pour faciliter son passage entre ces allumés, mais très vite il se retrouva quasiment face au nommé Night Thrasher. Il fit résonner sa voix métallique :


"Gamin, tu as beaucoup à apprendre."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carnage
le Mauvais Larron
avatar

Masculin
Nombre de messages : 58

Fiche d'Identité
A.k.a: Cletus Kasady
Pouvoirs: Combinaison Variable, habilités Surhumaines(Force, Agilité, Stamina, Guérisson et Résistance), et il possède aussi une vague imitation du "Spider Sense"
Aspiration: Meurtre et Destruction

MessageSujet: Re: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   Jeu 11 Sep - 17:52

Marchant avec autant d'impatience que pouvait avoir le rouquin, celui-çi s'arrêta et tenta de se calmer, le jeu du chat et de la souris n'était vraiment pas son point fort, surtout lorsque aucune récompense ne se trouve en bout de ligne, malgré qu'il était fort possible que le vieil homme soit en train de chercher une cible de choix, chose dont Carnage se foutait éperdument ... N'importe qui dans la rue ferait l'affaire, mais surement que Skourge se disait qu'un simple civil ne donnerait pas assez de défi au meurtrier ? Tout est possible lorsque l'on ne connait pas son partenaire ... Enfin alors qu'il prenait de grandes inspirations d'air pollué de la ville et ainsi tenté de retrouver son calme, légèrement plus stable que son état actuel, des acclamations firent irruptions . Non pas qu'elle venait de commencer, mais Cletus n'était pas vraiment concentré et parfois la rage coupe certains de vos sens capitaux ... Tendant l'oreille, Kasady avança dans la direction du bruit . Un super héros de la ville aurait-il fait quelque chose de super dans les environs ? Surement, car le nom que prononçait les habitants de New York ne lui disaient rien ... Night Trasher ? Nom plutôt débile, mais qui doit refléter son travail, un peu comme celui-çi du psychopathe, mais Carnage avait toujours une petite préférence pour son pseudonyme que celui des autres, normal, non ? Derrière le masque de Tengu, un sourire se forma, le rouquin avait retrouvé sa bonne humeur et commençait à se douter du choix de sa cible ... Après tout un héro fait toujours un bon test pour un être maléfique, ne trouvez-vous point ? Enfin c'est que les films hollywoodiens tentent de montrer, idiot comme concept, mais qui montre bien souvent la réalité sous un autre angle . Lentement Carnage se freilla un chemin dans la foule pour se retrouver au deuxième rang, car se mettre en avant ne lui plaisait pas trop . Et devinez qui Kasady vit aux côtés du supposé héros en collant noirs ? Et oui cinq morceaux de robots, ce cher Skourge ! Non, il ne se ferait pas avoir une deuxième fois par le vieux soldat, cette fois-çi il resterait en retrait dans la foule en attendant un signe ou quelque chose du genre, après tout si une bagarre se déclenche l'effet de surprise est toujours plus plaisant ... surtout la panique lorsque le symbiote surgirait ... que de délice se sera !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night Thrasher
The New Warrior
avatar

Masculin
Nombre de messages : 28

Fiche d'Identité
A.k.a: David Alleyne
Pouvoirs: Télépathie limité,copiant les connaissances des autres.
Aspiration: Changer le monde.

MessageSujet: Re: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   Lun 8 Déc - 17:01

Je dois partir. Maintenant. David a à faire ailleurs. Oui, sûrement. Il veut de ce pas retrouver sa petite vie, ses petits devoirs et sa petite copine, qui ne l'est pas vraiment. Quand aura t-il le foutu courage de l'aborder? Il sait qu'il a la possibilité d'être avec elle et le désir secret. Pourquoi ne pas l'assumer? Parce que David Alleyne, n'est qu'un gosse, voilà pourquoi. Je range mes matraques doucement, et salue une dernière fois la foule. Bien heureux, qu'ils se sentent à nouveau en sécurité pour continuer à mener leurs petites vies de fourmis. Non, je ne dois pas penser comme ça. Les gens ont le droit de vivre et le droit de découvrir qui il sont. Même si pour certains ça peut être long. David Alleyne a nié être moi toute sa vie. Un homme se fraya un chemin vers moi, son allure était étrange et presque macabre. Encore un de ces néo punks? Il dit lentement:

"Gamin, tu as beaucoup à apprendre."

Je n'avais rien à apprendre de ce type là. D'ailleurs, qui était il pour se permettre cette reflexion? Je pouvais savoir tout ce que je voulais, mon pouvoir me donne toute connaissance, ce qui fait de moi la somme de l'égal de tous. Je réponds sans gêne:

-Si tu le dis, la truffe.

J'essaye de percer son regard imperméable, mais je ne le puis. J'essaye alors d'utiliser mon pouvoir, juste par reflèxe. Mais je rencontre soudainement des difficultés.

-Et...Qui es tu petit homme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night Thrasher
The New Warrior
avatar

Masculin
Nombre de messages : 28

Fiche d'Identité
A.k.a: David Alleyne
Pouvoirs: Télépathie limité,copiant les connaissances des autres.
Aspiration: Changer le monde.

MessageSujet: Re: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   Lun 2 Fév - 19:57

Petit up!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skourge
Ne m'appelez pas Bucky!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 307

Fiche d'Identité
A.k.a: James Buchanan Barnes
Pouvoirs: Facteur guérisseur, greffes d'adamantium
Aspiration: Continuer à pratiquer son activité compulsive : le meurtre

MessageSujet: Re: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   Mar 3 Fév - 17:11

Ce qui demeure dans la tête de James B. Barnes, voilà une question intéressante. Beaucoup de souvenirs. Des choses que l'Histoire ferait bien de continuer d'ignorer. Comme les manières qu'ont les vainqueurs d'arriver à leurs fins. Ou comment une débâcle peut avoir en fait été un déplacement tout à fait contrôlé de ceux qui détiennent le pouvoir.
James savait tout, des scientifiques nazi ralliés pour peaufiner l'arme atomique aux clones de dictateurs moustachus du Moyen-Orient. Il avait tout vécu, et pour cause il était un des outils privilégiés de cette vérité à deux vitesse. S'assurer que tout se fait comme prévu dans l'ombre, mais aussi laisser la vérité officielle comme la seule soupçonnée d'exister, du moins par les vivants. Les morts ne parlent pas, dit-on. Peut-être est-ce pour cela qu'il est impossible à qui que ce soit de lire les pensées de James Barnes, que ce soit sur son visage décharné ou en sondant sa matière grise.

Il était mort des années auparavant, juste avant la fin de la Guerre. James Buchanan Barnes n'était plus. Bucky était mort avec la chute de Captain America. Il n'était plus d'aucune utilité, maintenant qu'il n'avait plus à se cacher derrière le bouclier, plus d'existence à dissimuler derrière la médiatique magnificence de feu Captain America. Le side-kick avait disparu, et c'est alors que naquit Skourge. Il était né pour faire la guerre, pour être un soldat. La caractéristique d'un soldat par-dessus tout, c'est de tuer. Mais la guerre vous tue toujours un peu.

Pour Skourge, c'était vrai. Sa Guerre, ses guerres, le bouffaient à petit feu. Son esprit n'était plus guère qu'un petit crabe noir qui se mange lui-même. Un poison à lui-même, infoutu de sortir de cette logique de destruction.


"Pas qui, quoi. Je suis la Terreur. Je suis le cancer qui bouffe ce bon vieux monde. Je suis le vaccin contre un millier de maladies. Mais je me réserve le droit d'en user. Tu es naïf de croire que tu peux faire quelque chose d'important et te faire applaudir en même temps. Tu me rappelles un blondin que j'ai bien connu. Mais tu as beaucoup à apprendre. Comme moi je lui ai appris. Hélas, comme toi il n'était pas libre. Moi je connais mes chaînes, et je sais comment les secouer ou les briser, le moment venu."

Il dévisagea les gens autour de lui, qui se consultaient du regard pour savoir s'il fallait rire de ce marginal, ou en être effrayé. Le doute engendrait la panique, la panique... Le carnage.

"Le peuple t'aime, c'est fort bien. Mais que feront-ils quand tu feras des choix qui les dépasseront? Quand ils te désavoueront par manque de clairvoyance? Ces gens sont bercés par Disney et par les comic-books. Ils ignorent tout des vrais choix d'un homme, lorsque celui-ci a la liberté de les faire. Il leur manque cette intelligence et tu le sais."

Il fit mine de regarder ses chaussures, puis releva le menton.

"Voilà. Simple avertissemet. Et ne t'en fais pas ; tu n'as rien à craindre de ma part."

Il se tourna vers là où devrait être Cletus.

"Maintenant je vous laisse tous les deux. Celui qui vaincra, aura le droit de devenir mon élève. Sans que je n'aie aucune voix dans la manière d'utiliser mon enseignement : pour détruire ou pour sauver."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne maraude pas qui veut (Cletus + Trash) [11/03/07 9h00]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu'on veut...
» Qui n'en veut du steak d'éléphant!
» (Grade) Que veut dire?
» MON craft robo ne veut plus découper
» Pourquoi Aizen veut les pouvoirs d'inoue(a part pour soigné)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Marvel Universe :: L'Amérique :: Les Etats-Unis d'Amérique :: New York City :: Manhattan :: Central Park-
Sauter vers: