New Marvel Universe

Un nouvel univers marvel s'offre à vous, venez vite nous rejoindre!!! Pour votre plaisir, le forum est actuellement en restructuration. L'action prend toute sa mesure... C'est le moment idéal pour nous rejoindre !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Justice expéditive[ouvert à tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Mar 12 Aoû - 0:15

Mais évidemment le destin en décida autrement. Otto était sorti de son bunker dans l'espoir que l'activité le tiendrait éveillé. C'était la fatigue qui l'avait finalement achevé. Le savant fou n'était donc plus au commandes, c'était à la place les quatre cerveau de silicone, reprogrammés spontanément en justiciers sans âme qui dirigeaient le Doc Ock, cet hideux hybride d'homme et de chair qui tuait et poursuivait sans jamais prononcer le moindre mot, la moindre parole.

Elles avaient parcourues la ville pendant un quart d'heure tout au plus pour finalement tomber sur six voyous agressant une femme seule. L'analyse des fréquences vocales et du langage corporel permit rapidement aux tentacules de faire le tri entre la "civile" et les "menaces". Et une seconde plus tard le corps d'Octavius se mettait en mouvement parfaitement synchrone à celui des tentacules qui fauchèrent tout le groupe d'un large mouvement de balayage.

Ensuite tout alla très vite, pendant que le tentacule avant droit saisissait la civile pour la poser sur un escalier de secours non loin, les jambes de la partie organique de cette pieuvre de science fiction battaient un sprint d'enfer en direction des six menaces. Lorsque la civile fut déposée, les deux tentacules avant s'abattirent de tout leur poids sur deux des menaces, fendant leur crâne comme une coquille d'œuf. Dans le même temps les deux autres prenaient leur élan loin derrière le coureur pour additionner leurs vitesses à la sienne et empaler d'autant plus facilement les deux malfrats qui avaient eu la mauvaise idée de se relever déjà.

Il ne restait que deux ennemis à abattre, elles les saisirent par le col, les projetèrent en l'air et les fauchèrent en vol, projetés chacun contre un des murs de la ruelle où ils avait espérés dépouiller et violer une innocente. Leur cadavres tombèrent par terre un instant après dans un bruit qui ne laissait aucun doute quand à leur état. La mission de sauvetage avait été promptement menée. Bien sur, de loin, pour un observateur non-averti, cela pouvait tout aussi bien évoqué un massacre gratuit. Et vu les cris de terreur et de douleur qui furent poussés, il y avait de fortes chances qu'un tel observateur arrive dans l'instant, calculèrent les tentacules en faisant e retourner le corps d'Otto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclops
mon âme au service de Cytorrak
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55

Fiche d'Identité
A.k.a: Erik Masterson (nom d'adoption)
Pouvoirs: Rayons optique, puissance relayée de Cytorrak l'entité du Chaos
Aspiration: Equilibrer l'ordre des choses en satisfaisait son entité tutélaire

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Dim 17 Aoû - 17:08

Erik Masters ne pouvait qu'avoir l'esprit embrumé. Il sentait qu'il n'était pas maître de son destin, que le cours des choses ne suivait pas le fil qu'il avait espéré. Voilà qu'il avait été convoqué par Magneto en personne pour assister M. Creed, le nouvel homme fort de la Confrérie. Il ne pouvait y avoir qu'une seule raison à cela. C'était le placard. Il s'était certes illustré dans des actions terroristes avec la milice des Morlocks, mais nettement moins que Calvin. Malgré ses puissants pouvoirs, il avait toujours préféré l'avancement spirituel et intellectuel. Son influence dans la cité prenait avant tout cet aspect-là. Il s'était montré un guide et un accompagnateur spirituel pour nombre de déviants égarés. Son influence, les croyances qu'il prêchaient n'avaient peut-être pas plu à tout le monde. Alors qu'il briguait le conseil des doyens, et ce en dépit de son jeune âge, il était catapulté dans l'élite des combattants activistes de Magneto.

Peut-être était-ce le Conseil qui avait peur de lui. Ou quelqu'un avait reporté sa jalousie à Magneto. Calvin, par exemple, lié à Erik par des oracles quelque peu inquiétants. Ils ne pouvaient plus avoir confiance l'un en l'autre. Et dire qu'ils étaient meilleurs amis. Cyclops ne pouvait imaginer trahir les Morlocks. Mais une telle sentence au-dessus d'eux tous avait semble-t-il trouvé une oreille prudente. Il sentait bien qu'on le mettrait en première ligne pour éviter qu'il ait pouvoir politique, et pouvoir le sacrifier comme dommage collatéral.

Cytorrak ne le laisserait pas mourir. Il était sorti des égouts incognito, protégé par une incantation filtrant les rayons de ses yeux. Il portait un polo élimé et un bandana sur le sommet du crâne, avec un pantacourt trop large et une paire de sandales en cuir. Il n'avait pas besoin de réfléchir, il ne cherchait rien de particulier à la surface. Seulement s'éloigner de la cité pour ne pas qu'on interprète ses moindres paroles pour le condamner au "friendly fire". Quelle vie de chien. Il ne serait jamais conseiller. Ou alors, il fallait trouver tout de suite une parade. Il ne trahirait jamais les siens. Erik avait prié Cytorrak toute la nuit durant pour être plus proche de sa présence mystique.


*Soutiens-moi dans l'épreuve ô dieu.*

Après être sorti d'une des sorties maquillées de la Cité Morlock, Erik suivit une ruelle dans laquelle il entendit l'écho de bruits violents. Il prit le pas de course, dut tourner deux fois avant d'arriver sur le lieu d'un affrontement. Là, il vit une grande silhouette en manteau, prolongée de quatre bras métallique titanesques. Sa conduite était bizarre, d'une rigidité qui n'était pas naturelle.

"Par l'outre-tombe, quelle est cette machinerie?"

Il était paré à faire face au combattant inconnu, visiblement un simple humain amélioré par la science robotique. Erik n'avait jamais eu à affronter de métahumain, mais la politique de l'établissement est : même pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Dim 17 Aoû - 20:03

Calculs justes, hypothèse confirmée, présence hostile détectée. Fit remarquer l'une des quatre intelligences artificielles tandis que les deux autres lançaient déjà les analyses sur l'intrus.

C'est ainsi que deux tentacules foncèrent sur Cyclops comme pour le frapper...mais stoppèrent leur course au dernier moment. Il avait les pinces métalliques à quelques centimètres de son visage et pouvait sentir le sang encore frais sur les arrêtes métalliques qui pivotaient comme si elles le scrutaient. Chaque pince était équipée d'un capteur en forme de globe de verre, l'ensemble transmettait donc douze images depuis quatre points de vue différents directement dans le cerveau endormi d'Otto et les y centralisait.

Pas d'armes, attitude agressive mais niveau de dangerosité faible, considérèrent-ils avant d'étendre leurs investigations aux spectres énergétiques. Radiations à fort potentiel entropique détectées! Intervention rapide nécessaire, l'élimination de la source doit être envisagée! Non, les radiations sont contenues par un moyen inconnu, aucun danger sanitaire ou environnemental, intervention inutile.

Les pinces se refermèrent et poussèrent l'intrus sur le côté, comme s'il était négligeable. Dans le même temps, le corps marchait en direction de la sortie de l'impasse sans prêter attention au mutant. Du point de vue de Cyclops, il semblait bien que la chimère anthropo-organique avait décidé de le snober.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclops
mon âme au service de Cytorrak
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55

Fiche d'Identité
A.k.a: Erik Masterson (nom d'adoption)
Pouvoirs: Rayons optique, puissance relayée de Cytorrak l'entité du Chaos
Aspiration: Equilibrer l'ordre des choses en satisfaisait son entité tutélaire

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Sam 23 Aoû - 10:42

La chimère anthropo-organique d'origine inconnue avança vers Cyke avec une désinvolture mécanique. L'être était visiblement bien composé de deux parties essentielles. La plus surprenante était cette armature métallique articulée qui prenait la forme de tentacules titanesques. Les déplacements étaient méthodiquement optimisés, fluides, puissants. Quiconque n'a pas vu un calamar géant ou un robot japonais ne pourrait comprendre pleinement l'association de ces termes. Pas plus que le jeune Morlock n'en saisissait la dynamique réelle. Pour le reste, il ressemblait à un humain ordinaire, de taille moyenne avec un visage moins attirant que la moyenne dissimulé sous une paire de lunettes noires style Matrix et une coupe au bol. En un sens il devait vouloir dissimuler ses formes grassouillettes sous un manteau ample.

Tout à son examination, le Mutant austère s'était laissé approcher par l'être cybernétique, plus qu'il ne l'aurait escompté. Surpris, il se vit projeté contre le mur voisin sans quelque cérémonie.

Rien de cassé, un bleu au coude sans doute. Mâchoire engourdie. Vraiment rien d'important. La force du tentacule, certes importante, avait cependant été dosée à un minimum acceptable. Ce n'était pas une attaque. Cyclops avait simplement été écarté du chemin. Lui qui était prêt à se battre. Maintenant qu'il avait repéré l'apparence de sa cible, il avait même une raison de s'en prendre à lui. Ne restait plus qu'à trouver ses faiblesses.

Il était un stratège, pas un guerrier. Assez peu nuancé pour être milicien, mais ça ne faisait pas de lui un confrériste, loin de là. S'il voulait s'intégrer aux rangs des acolytes de Magnus, il devrait forcer sa nature. L'ennui, c'est qu'il n'en avait aucune envie. C'était une voie de garage. Il était fait pour dynamiser le conseil, il le savait. Pas pour plomber la Confrérie.

Qu'aurait fait le Conseil? Il aurait sonné l'alerte et convoqué les hommes adaptés pour répondre à la menace. Très bien.


*Je n'ai pas fait de mal contre le genre humain* *Je n'ai pas trompé mes semblables* *Je n'ai pas commis de péché au lieu de vérité* *Je n'ai pas connu d'hommes sans valeur* *Je n'ai pas fait le mal. Je n'ai pas demandé qu'un travail excessif soit fait pour moi quotidiennement* *Je n'ai pas juré sur mon nom pour garder mon honneur* *Je n'ai pas méprisé les dieux* *Je n'ai pas volé les pauvres de leurs dieux* *Je n'ai pas fait ce qui est odieux aux dieux* *Je n'ai pas poussé un maître à blesser son esclave* *Je n'ai pas infligé la douleur* *Je n'ai pas laissé un homme souffrir de la faim* *Je n'ai pas conduit un autre homme à pleurer* *Je n'ai pas commis le meurtre* *Je n'ai pas conduit un homme à commettre le meurtre en mon nom* *Je n'ai pas fraudé dans les offrandes du temple* *Je n'ai pas volé le pain des dieux* *Je n'ai pas volé le pain des défunts* *Je n'ai pas volé de terre. Je n'ai pas cueilli injustement dans le champ d'un autre* *Je n'ai pas triché avec la balance* *Je n'ai pas déclaré un poids lorsqu'il était faux* *Je n'ai pas pris le lait de la bouche des nourrissons* *Je n'ai pas égaré de bétail hors de sa pâture* *Je n'ai pas posé de pièges à oiseaux dans la réserve des dieux* *Je n'ai pas attrapé de poisson avec un appât fait de poisson de la même espèce* *Je n'ai pas gêné l'écoulement des eaux* *Je n'ai pas fait de brèche dans un canal* *Je n'ai pas fait s'éteindre un feu censé brûler* *Je n'ai pas dépossédé les dieux de leur offrande de viande* *Je n'ai pas égaré de bétail hors de la pâture des dieux* *Je n'ai pas fait reculer les dieux lorsqu'ils devaient avancer* *Je suis pur, je suis pure, je suis pur, je suis pur*
Une intense lumière rouge rayonne dans un périmètre de deux pâtés de maisons. Pas discret? Cytorrak sait. Cytorrak écrase.

Recouvert de son armure écarlate, Cyclops sent affluer la force de Cytorrak. La puissance qui peut lui permettre de venir à bout de cet urluberlu et de tant d'autres. Avec une main dans le dos. Tiens, serait-ce un pic de testostérone? Personne n'a dit que l'hormone mâle n'intervenait pas dans les manifestations mystiques.

Erik peut suivre à la trace les déplacements du grand échassier par les dégâts que laissent ses extrémités dans le béton et le macadam. Il enchaîne les bonds puissants pour retrouver son adversaire.


"Indigne monstre, retourne-toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Sam 23 Aoû - 19:08

Il avait été décidé après concertation que la mission était terminée et qu'il fallait désormais retourner au QG. D'autant que les ondes cérébrales de l'humain indiquait un grand stress physique et mental, le manque de sommeil était dangereux pour le cerveau des humains. Il fallait donc que les tentacules se mettent en veille pour que l'humain puisse dormir vraiment. Sinon la poursuite des objectifs de mission serait compromise à moyen terme. Pourtant, alors qu'ils pensaient en avoir terminer, une interruption eut lieu pendant l'extraction. Une interruption s'accompagnant d'une forte augmentation du taux de radiation ambiant.

Les radiations étaient caractéristiques et ils savait déjà ce que les yeux de l'humain leur montreraient quand ils entamèrent la manœuvre de retournement. Cette fois les radiations étaient plus fortes, bien qu'elles ne manifestent pas encore un danger il fallait en déduire un phénomène d'augmentation rapide dont les projections hypothétiques les plus optimistes auguraient d'une catastrophe dans un intervalle temporel inférieur de l'ordre de la minute. Puis un nouveau calcul leur indiqua que le taux de radiation était stable suite à ce pic imprévu. Le phénomène était donc non-linéaire. Un nouveau pic pouvait intervenir à tout moment et mettre en danger la population. La première augmentation avait été de 237,45% par rapport au premier relevé, l'énergie était maintenant à un niveau de dangerosité environnemental faible mais réel. En supposant que le prochain pic sera du même ordre de grandeur, l'énergie serait suffisante pour détruire tout le quartier, peut-être même toute la ville. Il fallait contenir ce danger.

Lorsque l'humain fut tourné puis déposé sur ses pieds, les tentacules purent reprendre une inspection plus minutieuse de l'origine des radiations:

-Humain mâle. La corpulence et l'analyse corporel complète révèle une musculature importante, des capacités physiques nettement supérieure à celle de l'humain connecté.

-Oui, nous savons déjà que l'humain nous ralentit, restons concentré sur les données relatives à la menace.

-Je détecte une protection métallique archaïque qui ralentit partiellement ses mouvements. Sa tête est protégé par une structure métallique du même type. Les radiations trouvent leur origine dans cette structure.

-Correction, l'analyse en coupe des mouvement énergétique indique deux sources distinctes situées en arrière de la face.

-Analyse ajustée, la source d'énergie semble être située au niveau de la rétine de la menace. La structure métallique comprend aussi une masse cristalline qui filtre la majeure partie de l'énergie.

-Soit, une obstruction du diaphragme permettra de confiner les radiations dans un espace réduit. Risque de fuite estimé à zéro.

Quatre voix, toutes identiques et pourtant différentes, Otto commençait à les distinguer. L'une d'elle était plus prudente, une autre s'intéressait plus aux détails qu'au plan d'ensemble, une autre semblait centraliser les informations pour prendre la décision finale. A la fin toutes bougeaient avec une parfaite coordination et entrainaient son corps avec la même précision.

Sans émettre le moindre son, dans un calme robotique, Otto se mit à courir sur cyclops. Tandis que lui semblait se précipiter vers l'ennemi, les tentacules au contraire fuyaient dans la direction inverse. Ainsi l'attention était attirée par le corps organique alors que les membres métalliques eux, prenaient de l'élan. L'effet de surprise devait être maximal lorsqu'ils se jetèrent tous en même temps au visage du mutant. Les pinces étaient toutes fermées laissant supposer qu'elles allait frapper comme quatre masses. Pourtant, au dernier moment une des tentacules, une seule déterminée de manière aléatoire, ouvrit sa triple pince pour enserrer l'œil unique du mutant. Les trois autres tentacules devaient se dévier au dernier moment pour ne pas risquer de fissurer la chambre de contention que constituait le heaume. Tel était le plan établi en concertation par les tentacules, mais c'était sans compter que les variations de puissance du flux de radiation n'était peut-être pas fondées sur un modèle non-déterministe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclops
mon âme au service de Cytorrak
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55

Fiche d'Identité
A.k.a: Erik Masterson (nom d'adoption)
Pouvoirs: Rayons optique, puissance relayée de Cytorrak l'entité du Chaos
Aspiration: Equilibrer l'ordre des choses en satisfaisait son entité tutélaire

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Sam 23 Aoû - 19:59

L'humain robotiquement amélioré se retourna et se déposa sur ses pieds. Erik eut un instant un doute. Etait-il le pantin, ou le marionnettiste? Apparemment c'était la seconde option. Focalise-toi, Masters. Son visage est sans réaction. Force brute. Vise un tentacule, au hasard. Ce sont eux qui contrôlent la machine. Cet être a perdu son humanité. Cyke bande ses muscles. Aucun mérite à frapper cet homme sans vie et manifestement privé de sa liberté d'action. Les jambes bougent machinalement, comme dans ce vieux dessin animé, Red Ronin. Erik l'a beaucoup écouté, chez les Masters. Alors qu'il était privé de la vue. Concentre-toi. Ecoute-le bouger, ce sont des robots. Ils ne se meuvent qu'en toute logique. Rien n'est calculé au hasard.

Le servant de Cytorrak regarde autour de lui, prend conscience du décor. En un dixième de seconde, son sixième sens mutant a tout pris en compte. Deux poubelles, un balcon attaqué par le premier passage de la tarentule mi-homme mi-robot. Cinq mètres de chaussée, techniquement en travaux. Déserte. Un trou d'homme, des canalisations béantes. Et une jardinière de géraniums. L'homme prend un pas de marche, tandis que les tentacules restent en arrière. Ils ont toujours le contrôle. Regarder le marionnettiste. Très bien. Elance-toi, Mutant Cyclops.


"Rrraaaaah !!"

En laissant le mec s'avancer, tu fonds sur un point situé en retrait de son épaule gauche. Tu t'apelles Erik Masters, de père inconnu, Mutant Cyclops de la cité des Morlocks, et tu n'as qu'un seul maître. Son ordre est en avant. Détruis cet être. Détruis cet... Hydre.

Erik attrape le bras articulé et l'enserre de toutes ses forces. Quel que soit ce qui fait office de nerf, il s'est mis en tête de l'écrabouiller sous sa propre carapace métallique. Il va tuer le membre. Aussitôt, il sent que le tentacule se met dangereusement en mouvement. Grâce à son sixième sens, il sait que ce n'est pas le seul. Les quatre membres cybernétiques se sont mis en mouvement vers l'avant. Il serre plus fort, pour ne pas être éjecté. La force de ses poings équivaut à la pression d'un compresseur d'épaves à la décharge publique. Par ailleurs, son regard de braise est vif et paré à tirer à la première chose qui lui surgira au visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Lun 25 Aoû - 0:23

-L'ennemi s'attaque à la structure tubulaire, processeur central en danger.

-Non, risque nul, les plaques flexibles répartissent sa force sur les arceaux de renforts qui ne se déforment que d'un demi-millimètres au maximum, des réparations devront peut-être être envisagées pour maintenir une performance optimale mais l'intégrité de ta structure n'est pas en danger. Continues de bouger.

Les tentacules menaient un train d'enfer. Elles ne s'attendaient pas à être attaquées et la panique les avait gagnées, désorganisant leurs pensées et sapant la coordination de leurs mouvements. Pendant quelques secondes, qui parurent devoir durer une éternité, elles s'agitèrent frénétiquement, guidées chacune par leur œil unique et cherchant à se protéger au détriment des trois autres et surtout du pauvre Otto qui, s'il ne pouvait plus dormir n'était pas non plus en mesure de se réveiller. Le harnais vertébral ne contrôlait plus ses ondes cérébrales et il était donc conscient de tout ce qui se passait, mais les intelligences artificielles étaient aussi dans son cerveau et l'empêchait d'intervenir.

Finalement elles reprirent leur concertation permanente et computèrent un plan d'attaque simulé et approuvé par les quatre cerveaux. Le tentacule qui était soumis à la torsion exercée par Cyclops se cabra brusquement, obligeant se dernier à resserrer son étreinte s'il ne voulait pas être jeté à terre et piétiner par les pinces. Dès lors qu'il se concentrait sur son accroche, il devenait plus vulnérable et deux autres tentacules pouvaient lui saisir les épaules et tirer. Elles voulaient le faire lâcher prise et ainsi le mettre à leur merci. Une fois suspendu en l'air, fermement tenu par les épaules, le quatrième tentacule n'aurait eu plus qu'à se poser sur son visage et bloquer la fuite de radiation, menace neutralisée.

Mais encore fallait-il le faire lâcher prise. Le mutant, était-ce du à son héritage génétique particulier ou à l'énergie entropique qui coulait dans ses veines, était beaucoup plus fort que ce que les machines avait déduit de sa morphologie. Muscle de chair contre muscle de métal, peau contre alliage complexe, nerfs et tendons contre servomoteurs, le combat semblait perdu d'avance pour l'humain qui allait logiquement finir écartelé et pourtant. Les tentacules se cabrèrent en prenant appui sur Otto, contractant leur fibres métalliques, faisant coulisser les parties mobiles pour optimiser la répartition du poids, grinçant dans un effort désespéré de multiplier les points de frottement du métal contre le métal, chevillant certaines sections au risque de les détériorer.

C'est qu'il forçait le mutant pour résister à la manœuvre, mais les membres robotiques aussi, en cet instant d'affrontement épique semblaient forcer, on les aurait vu transpirer que ça n'aurait pas été étonnant tellement ils avaient l'air vivant dans cette bataille. Et pour un peu, si on avait pas distingué les deux corps humains sous cet immense amoncellement d'acier, on aurait presque eut pitié des tentacules tant elles semblaient souffrir. Et elles souffraient d'ailleurs, les capteurs tout le long des nombreuses articulations relayaient le danger de rupture grandissant. Mais les IA pouvaient faire abstraction de ces données et le mutant aussi devait bien finir par ne plus tenir le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclops
mon âme au service de Cytorrak
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55

Fiche d'Identité
A.k.a: Erik Masterson (nom d'adoption)
Pouvoirs: Rayons optique, puissance relayée de Cytorrak l'entité du Chaos
Aspiration: Equilibrer l'ordre des choses en satisfaisait son entité tutélaire

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Lun 25 Aoû - 23:38

Mais Erik tenait bon, et il voyait que la structure tubulaire du tentacule faiblissait sous son étreinte. Il ignorait totalement pourquoi il se battait mais forçait cependant avec une énergie renouvelée l'articulation métallique du tentacule. Cytorrak y pourvoyait. Il n'avait pas recours pour l'instant à son rayon optique mais n'en était pas moins préparé à contre-attaquer à l'aide de celui-ci. La ferveur de ses prières accompagnaient la puissance générée de sa poussée de compression.

Plus que jamais, Cyclops sentait que son dieu était avec lui. Trêve de réflexions, de plans, de questionnements. L'action. L'action brute, pure et simple, désintéressée. L'agent X dans une vie de logique et de redondances. Arrête d'y songer, petit Mutant. Écrase, écrase, écrase. Tu te sens bien. Encore.


"Encore! Écrase toujours plus !"

Le rugissement lâchait de lourdes traînées de salive hors de la bouche du Mutant en armure écarlate. Son poing droit se mit à frapper violemment le bras métallique tandis que la force de son étreinte était alimentée par la même furie destructrice. Son poing frappait et carillonnait sur le tentacule tel un marteau sur une enclume. Le sang dans son corps bouillait comme de l'acier en fusion. Il ne voyait plus l'ennemi, il voyait à peine une cible. Il voyait surtout, une mission. Écrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Mar 26 Aoû - 13:34

Les servomoteurs forçaient, la structure métallique était soumise à une tension monstrueuse, les lames d'alliages divers qui conféraient aux tentacules leur propriétés extraordinaires glissaient et heurtaient des butées avant de revenir pour imposer une force de traction maximale, tout cela se contorsionnait avec difficulté.

Mais l'esprit lui était clair. Il avait suffi aux IA de lancer une simple boucle de programme pour déclencher cet enfer mécanique. Une fois le processus enclenché, ils n'avaient plus qu'à observer:
-la détérioration progressive du métal qui, à ce rythme aurait perdu un pour-cent de sa capacité au bout de 547 heures à ce niveau d'effort, d'une part.
-et la fatigue s'installer dans les muscles du mutant, qui semblait plutôt redoubler d'efforts d'autre part.

Il était bien trop fort et il aurait été hasardeux de faire une hypothèse sur le temps maximal pendant lequel il pourrait maintenir son effort. Déjà qu'il était bien plus fort qu'il n'y paraissait, il pourrait bien aussi être plus endurant. Et s'il restait accroché à son bras pendant six heures? Jusqu'au levé du soleil, jusqu'à l'heure à laquelle les gens partent travailler et la rue s'emplit d'une foule dense? Les civils seraient dès lors en danger.

Il fallait mettre fin à cet affrontement. Frapper le tentacule contre un mur pour blesser l'ennemi? Il y avait un risque que son heaume se fracture et libère l'énergie destructrice. Le blesser avec les lames? Sectionner ses tendons? Non, la manœuvre était trop délicate, à nouveau il y avait un risque vis-à-vis de la chambre de contention, ce n'était pas acceptable.

Mais soudain, il apparut clair aux IA mettant en commun les informations des pressions exercées par les bras du mutant, et les relevés radiologique que la force de la source d'énergie variait imperceptiblement en fonction des efforts de l'ennemi. Cela changeait la donne, il y avait donc une intelligence qui régulait ce flux énergétique, les variations enregistrées n'étaient peut-être pas le fait du hasard mais l'action d'un ennemi qui se prépare au combat. Dans ce cas il suffisait de mettre fin au combat pour mettre fin à la menace. Cela semblait logique et plus facile à tenter que de continuer cet affrontement qui ne mène à rien. Eventuellement une manœuvre de relachement pouvait rompre la routine et permettre de reprendre le combat sur un autre mode, basé davantage sur la fluidité et la rapidité que sur la force brute. Peut-être qu'ainsi les chances de victoires étaient plus élevées. Dans tous les cas il fallait tenter de proposer une trêve, que l'ennemi décide ou non de l'accepter ne dépendait que de lui et il en subirait les conséquences.

Les pinces qui enserraient les épaules de Cyclops lâchèrent donc prises et le tentacule qu'il pressait sans succès vint se placer face à l'humain, Otto. Il fallait maintenant trouver un moyen pour les IA d'exprimer les volonté d'abandonner le combat. Elles savaient bien que l'humain transmettait des informations sur un support sonore. Il échangeait des données avec les autres humains en émettant des ondes sonores. Il leur suffit de chercher les réseaux neuronaux responsables de ce mécanisme et de les détourner comme elles faisaient déjà avec ses muscles. Et ainsi les cordes vocales d'Otto se mirent en fonction.


Pas de menace. Pas de danger.

Articula-t-il sur un ton saccadé, les IA n'étant pas habituées à transférer des données par ce moyen. Le récepteur devait maintenant confirmé réception des données en émettant à son tour des sons qui constituaient un code qu'elles pourraient comprendre en utilisant les réseaux neuronaux adéquats. C'était la première fois qu'elles recouraient à cet étrange mécanisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclops
mon âme au service de Cytorrak
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55

Fiche d'Identité
A.k.a: Erik Masterson (nom d'adoption)
Pouvoirs: Rayons optique, puissance relayée de Cytorrak l'entité du Chaos
Aspiration: Equilibrer l'ordre des choses en satisfaisait son entité tutélaire

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Mer 3 Sep - 22:26

L'entité composite de métal et de chair n'opposait plus de résistance réelle, la structure tubulaire ployant lentement sous la force accusée du Mutant en armure. Une seule idée en tête : écraser. Celui qu'on appelait parfois Erik restait tenace face au titan. Celui-ci s'efforçait de faire quelque chose, il retenait ses forces pour une action différente. Erik attendait quoi, et son rayon optique était prêt à jaillir hors de la visière de son heaume en forme de turbine. Quand les poumons, la gorge et la bouche du cyborg se mobilisèrent pour former quelques mots, Cyclops laissa partir son rayon avant toute autre chose, en plein dans le visage du monstre déshumanisé.

Pas de menace. Pas de danger.

Le ton était froid, mécanique. Quoi qu'il en soit, il aurait à intégrer l'attaque qu'il venait de prendre dans la face. La fuite d'énergie avait duré cinq secondes, ce qui est assez long pour faire sauter une voiture. Dans le feu de l'action, ses poings et ses jambes lâchèrent le tentacule robotique et il atterrit le dos contre une poubelle. Le sac gonflé de détritus amortit le choc, mais la douleur le reprendrait dans le coccyx de nombreuses heures après.

"Écrase le danger. Écrase avant qu'il ne devienne une menace, avant qu'on ne le voie se manifester. Dans le chaos, le hasard fait bien les choses."

Une fumée rouge sortait de ses yeux. Il traduisait en mot les impulsions transmises dans son cerveau par Cytorrak. Sa bouche crachait les paroles. Ses poings serrés se percutèrent en une nouvelle provocation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Dim 7 Sep - 14:24

Le message avait été clairement énoncé et pour autant qu'elles puissent l'analyser les IA en déduisaient toutes qu'il avait été compris par l'autre humain. Et pourtant une décharge d'énergie avait été lancée, comme une attaque car c'était désormais établi, les radiations étaient consciemment contrôlées par l'homme en armure. Il montrait clairement une attitude agressive.

Heureusement deux tentacules avaient pu intercepter le rayon d'énergie. Heureusement car la puissance en était tellement immense qu'elle aurait pulvérisé le crâne d'Otto sans même qu'il oppose la moindre résistance, il aurait été vaporisé en quelques millièmes de secondes. Les tentacules elles étaient conçues pour résister à de telles conditions mais elles étaient reliées à un corps humain qui les rendait fonctionnel et qui lui était fragile. La fuite fût un temps envisagé mais devant cet individu agressif et doté d'une aussi formidable puissance de destruction, les instructions étaient claires, il fallait neutraliser la menace, ce qui voulait dire détruire la source du rayonnement, elle était situé dans son crâne, juste derrière les yeux d'après les capteurs. Il fallait donc faire éclater ce crâne.

Une fois l'équilibre retrouvé, les tentacules se replacèrent autour du corps qui les portait. Le corps quand à lui adoptait sous leurs ordres une position d'équilibre. Le même genre de bruit que quand elles forçaient pour arracher Cyclops à son étreinte se fit entendre. Le bruit des éléments mobiles de la structure qui heurtaient les butées et les cales dans chaque tentacule. Nouvelle répartition des poids le long des articulations, nouvelles configuration du rapport force/mobilité, cette fois en faveur de la mobilité, nouvelles forme des tentacules qui sacrifiaient une partie de leur résistance contre un allongement d'une douzaine de mètres. Voilà qui devrait suffire.

Les IA voulaient provoquer l'adversaire maintenant, le forcer à faire le premier mouvement. Elles étaient passé en mode combat et toute leur puissance de réflexion était occupée à établir une stratégie, à calculer des trajectoires, à prévoir les coups de l'ennemi. Elles voulaient lancer une provocation, elles trouvèrent dans la mémoire d'Otto un moyen non-vocal de transmettre des informations, voilà qui était peut-être plus efficace pour se faire comprendre.

Cyclop vit donc Otto lever son bras tendu devant lui, poing fermé. Et ensuite il vit un doigt, le majeur de cette main se lever en un signe de provocation que les IA avaient jugé suffisamment provocant pour forcer l'ennemi à attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclops
mon âme au service de Cytorrak
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55

Fiche d'Identité
A.k.a: Erik Masterson (nom d'adoption)
Pouvoirs: Rayons optique, puissance relayée de Cytorrak l'entité du Chaos
Aspiration: Equilibrer l'ordre des choses en satisfaisait son entité tutélaire

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Mar 9 Sep - 19:00

Cyclops avait expressément fait un signe de défi en se frappant les poings, geste primal et typiquement mâle. Pas impresionné du tout, l'être cybernétique aux allures d'hydre métallique répondit d'un geste qui ne sortait pas trop du registre. Un bon doigt d'honneur. Avec sa connotation de domination sexuelle et de mépris absolu. Fort bien. Ses yeux enflammés avaient transmis le message au cerveau, en passant par l'hypothalamus et les hormones agressives. Erik n'avait pas vraiment besoin de cela, boosté déjà par la soif de destruction chaotique de Cytorrak soufflée dans tout son être. Il regarde sans les voir, les tentacules s'allonger de plusieurs mètres face à lui. Il fonce.

Pour parfaire la violence de son élan, tous ses soucis font surface, une chose revient, la trahison, la discussion avec Calvin, la peur et la référence à la fois au professeur Xavier. Charles Xavier, l'handicapé. Cloué dans un fauteuil. Calvin s'élance sur deux pieds, dans un bond courbe avec une destination claire : la colonne vertébrale. Jouons à qui pourra amoindrir l'autre. Mais trêve de paroles. Voyons qui impressionnera un mâle privé de ses fonctions physiques en-dessous de la ceinture.


"Rhaaaa! Écrase !!"

Les bras en avant, croisés devant le visage, Cyclops veut attendre le dernier moment pour faire feu là où ça fait très mal, et pour longtemps. Les tentacules moins solides mais plus agiles ont à craindre de ses mains aux forces exacerbées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Jeu 11 Sep - 13:58

Les IA avaient vu juste. La communication non-verbale était décidément efficace. L'animal humain, dont la logique et les capacités déductives étaient réduites lorsqu'il se laissait emporté par la rage et la passion du combat était tombé dans le piège. En bougeant le premier, il donnait l'opportunité à son adversaire, mû quand à lui par une logique froide mais redoutablement efficace d'adapter son comportement.

Et l'humain avait choisi de faire un immense bond au-dessus d'Otto. C'était parfait, dans l'espace aérien, pendant les quelques secondes où il ne touchait plus terre, les tentacules avaient l'avantage.

En quelques circonvolutions que d'aucun pourraient trouver artistiques, elles agrippèrent, l'une son bras droit, l'autre son bras gauche, un peu en dessous des épaules, la dernière le cou. L'ennemi était aisément maîtrisé et crucifié dans les airs avant d'avoir atteint l'apogée de son saut.

Maintenant il ne restait plus qu'une chose à faire, le tentacule qui tenait fermement la tête de Cyclops s'inclina en arrière de quelques degrés, tirant ainsi le crâne du mutant vers l'arrière. Les muscles du cou n'étaient surement pas aussi puissant que ceux des bras, et ces derniers représentaient une piètre menacent, gesticulant dans le vide sans pouvoir prendre appui sur rien.

Le quatrième et dernier tentacules s'éleva du sol pour s'élancer vers l'œil unique du cyclope. Mais reprit appui sur le sol aussitôt. Otto Octavius, la partie humaine d'Octopus s'opposait à cette action. L'humain était faible et Octopus le savait depuis le début, sa composante organique irréductible était sa principale faiblesse. Les épaules misérables étaient incapables de soutenir le poids additionner des quatre bras mécaniques et du mutant en armure. Malheur, il était condamné à garder un bras au sol pour assurer sa stabilité.

Il pourrait éventuellement enrouler le corps des tentacules autour de la tête comme un serpent constricteur, et alors ce serait à son tour d'écraser le danger. Mais cette manœuvre l'aurait exposé à être à nouveau saisi par les puissants bras du mutant. Mauvais plan, le voilà de nouveau coincé dans une position impossible.


Terminer le danger.


Articula Octopus lentement, s'essayant à nouveau la communication verbale.

Reddition immédiate. Nous....exigeons....votre....reddition.....immédiate.


Le message était correctement énoncer et appelait une réponse. Sans quoi Octopus tenterait la manœuvre de la dernière chance, les tentacules s'enrouleraient autour de la tête du mutant et resserreraient leur étreinte jusqu'à rendre inoffensive la source des radiations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclops
mon âme au service de Cytorrak
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55

Fiche d'Identité
A.k.a: Erik Masterson (nom d'adoption)
Pouvoirs: Rayons optique, puissance relayée de Cytorrak l'entité du Chaos
Aspiration: Equilibrer l'ordre des choses en satisfaisait son entité tutélaire

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Jeu 25 Sep - 22:04

Cyclops s'élance. Il saute, tel un tigre. Et tel un tigre piégé par un être plus malin ou tout simplement plus efficace, il ne comprend pas immédiatement ce qui lui arrive, stoppé en plein vol. Trois membres longilignes l'ont agrippé. Un pour chaque bras, et une pince mécanique se resserre sur son visage casqué. Il y a statistiquement 75% de chances pour que l'un des tentacules soit celui qu'il a endommagé par son étreinte et ses coups. Ce qui laisse une chance sur trois de s'attaquer au bon, s'il parvenait à assez d'autonomie pendant ne serait-ce qu'un instant, pour faire une frappe éclair. Reste le quatrième. Immobilisé, bavant de rage, ce n'est pas son attention consciente qui lui dit ce qui se passe. C'est son sixième sens : celui de la conscience spatiale. Un sens Mutant tout particulier qui lui permet de se déplacer en aveugle lorsqu'il est en civil et les yeux obstrués. Il sent se déplacer le quatrième bras, il l'entend subtilement bouger, puis revenir en place. Ils ont failli vaciller, assez pour que le cerveau Mutant d'Erik s'en rende compte. Donc, quelque chose empêche l'hydre cybernétique de l'attaquer avec le dernier tentacule. Le poids, l'équilibre de la gravité. Son esprit s'affine, attiré à l'analyse par ce fameux sens Mutant. Il doit agir vite. Avant que la machine ne pense à un moyen viable de soutenir le Mutant en armure en appui sur seulement deux pieds.
L'autre, demande sa reddition. Pourquoi? Il semble si prêt de pouvoir le détruire. Peu importe, il ne compte pas le tuer, ou plus maintenant. Il pourrait cependant changer d'avis. Réagis, pense.
Le poids. Il n'avait pas pensé à ce problème avant. L'hydre, bien sûr. Il n'y avait pas pensé, malgré son intelligence électronique puisqu'il s'est ravisé. Avec les données en sa possession, il n'aurait donc pas pris le risque de le capturer avec un bras détérioré. Donc le bras qui soutient à terre est celui qui est abimé, et de surcroît rallongé donc moins solide encore.
A l'aide de l'appui de ses épaules, il se donne un minimum d'élan sur sa hauteur pour exercer une poussée vers le bas et destabiliser l'appui de l'antagoniste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Jeu 2 Oct - 3:26

D'une extrême finesse dans leurs relevés, les capteurs des tentacules percevaient les efforts du mutant pour appuyer sur Octopus. Mais l'effort était vain, car le mutant n'avait aucun point fixe où s'appuyer. Il devait forcer sur les tentacules qui le tenaient pour pousser et faire pression sur le corps qui était en dessous. Mais le moindre mouvement des tentacules déplaçaient son point d'appui et rendait ses efforts stériles. L'espace aérien n'est pas fait pour les hommes, ni pour les mutants, les tentacules eux, par contre y sont à l'aise, c'est leur éléments. La grâce mortelle de leurs mouvements en témoignent.

Mais cette stratégie de l'évitement ne pouvait pas duré. Il fallait résoudre le problème, soit par la parole soit par la force. L'Octopus décida de négocier une dernière fois, de laisser une chance au mutant de ne pas se faire écraser par la force mécaniques des tentacules constricteurs. Car c'était une manœuvre risquée et il ne fallait y recourir qu'en dernier recours.


Cessez...toute...menace...nucléaire. Vous...serez...épargné...si..vous...vous...cessez...toute...menace.


Articula Otto lentement d'une voix mécanique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclops
mon âme au service de Cytorrak
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55

Fiche d'Identité
A.k.a: Erik Masterson (nom d'adoption)
Pouvoirs: Rayons optique, puissance relayée de Cytorrak l'entité du Chaos
Aspiration: Equilibrer l'ordre des choses en satisfaisait son entité tutélaire

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Mer 22 Oct - 20:17

Malgré ses limites, l'être n'était pas amoindri au point de lâcher prise. Il était parvenu à s'adapter à chacune des secousses de Cyclops et resserrait son emprise. Le crâne tiré en arrière, Cyke n'était bien placé ni pour user de la force enragée dont il avait pu faire preuve, ni pour mettre en œuvre toute sa raison. Seul, son sens Mutant continuait de le garder attentif, mais aucun signe de faiblesse pertinent ne s'offrait à lui. Son corps était tiré, écartelé par les bras impitoyables de l'être de chair et de métal.

Ce qui avait été un homme continuait de réclamer sa reddition alors qu'ils étaient coincés dans une situation qui devenait plus qu'inconfortable pour Erik. La voix était toujours aussi mécanique, désincarnée. Elle réclamait l'arrêt de toute activité nucléaire. Il prenait sans doute le Mutant en armure pour une de ces aberrations comme Spider-Man ou le monstre Hulk.


"Pas... Nucléaire... Je suis humain... Mutant."

Ses paroles sortaient difficilement. S'il cessait tout effort inadéquat, il pourrait tenir encore quelques temps non sans souffrances. C'était déjà comme un cancer qui s'en prenait à ses fibres musculaires, à ses articulations.

"Vieil homme... Ce corps ne survivra pas plus que le mien... Lâche... Lâche-moi..."

Son sens de Mutant continuait de sourdre dans son esprit. Après avoir repris bruyamment son souffle, il put poser un regard plein d'urgence sur son environnement. Il ne put retenir une exclamation.

Son sens de conscience spatiale avait durement fatigué, pour ne pas détecter cette gouttière au-dessus d'eux. Sans crier gare, ses yeux lâchèrent une rafale tout droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc Ock
Ghosts in the Machine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 49

Fiche d'Identité
A.k.a: Otto Octavius
Pouvoirs: Bras mécanisés
Aspiration: Satisfaire son égocentrisme/Protéger les civils-neutraliser les menaces

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Dim 30 Nov - 23:51

La menace nucléaire se montrait persistante et les options d'Octopus se réduisaient à chaque mouvement de l'ennemi. Il en était arrivé à la conclusion que l'éradication était la solution optimale quand une pluie de briques et de débris métalliques chauds lui tombèrent dessus.

Les tentacules ne purent que se replier au plus vite pour protéger la partie organique de la chimère. Les relevés de radiation lui permettait de comprendre clairement l'enchaînement des évènements: le mutant avait tirer une rafale d'énergie et ainsi fait s'écrouler une gouttière et un morceau du mur qui la soutenait sur les opposants. Il avait ainsi rompu le combat. Les tentacules fouettèrent l'air rapidement pour obtenir une vue d'ensemble des alentours et repérer l'adversaire avant qu'il ne frappe. Heureusement, il était à bonne distance.

Deux informations se croisèrent dans les cerveaux électroniques de l'Octopus:

-premièrement il n'avait pas à faire à une source de radiation libre mais à une arme parfaitement contrôlée, le danger n'était donc pas immédiat.

-par ailleurs le corps d'Otto, l'humain auquel Octopus était lié commençait à montrer des signes de traumatismes sévères, sans parler de la fatigue physique et nerveuse qui le rendrait bientôt inopérant, et le reste de la structure hybride aussi par la même occasion. Si le sommeil offrait aux IA l'opportunité de prendre le contrôle de l'humain, une perte de connaissance les affecterait de la même manière. En effet elles n'étaient pas attachés que physiquement avec l'humain, leurs consciences aussi s'étaient fondues les unes dans les autres.

La solution optimale à ce moment-là, compte tenu de la rupture engendrée par l'attaque du mutant, était donc la fuite, à 97% de certitude. Les tentacules s'étirèrent donc au maximum tout en commençant à faire d'immenses pas pour s'éloigner du lieu du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclops
mon âme au service de Cytorrak
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55

Fiche d'Identité
A.k.a: Erik Masterson (nom d'adoption)
Pouvoirs: Rayons optique, puissance relayée de Cytorrak l'entité du Chaos
Aspiration: Equilibrer l'ordre des choses en satisfaisait son entité tutélaire

MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   Jeu 4 Déc - 15:44

Cyclops n'eut néanmoins pas le temps de s'en remettre à son sens Mutant pour se sauver de l'éboulement. En moins d'un instant, l'hydre biomécanique avait disparu, laissant Erik livré à la destruction de la rue. La gouttière tomba, mais pas seulement et les pouvoirs de l'agent de Cytorrak avaient décuplé durant le combat, à cause de ses supplications. Toute la façade du bâtiment s'écroula sur lui. Il banda ses muscles, se replia sur lui-même pour limiter les dommages.

Puis, plus rien. Le noir.

[en cours d'écriture]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Justice expéditive[ouvert à tous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Justice expéditive[ouvert à tous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chorus One-Winged Angel Casting ouvert à tous
» Les montages photos***Grille-Mystére-N°10*** ouvert à Tous.
» L'espace est un non lieu ouvert à tous les vents
» Reprise de Pretear ? [ouvert à tous]
» Recherche inhabituelle (ouvert à tous)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Marvel Universe :: L'Amérique :: Les Etats-Unis d'Amérique :: New York City :: Manhattan :: Les Rues et les Toits-
Sauter vers: